Dix Commandements

Moïse brise les tablettes dans un accès de rage du vieil homme.
Lecture légère de l'âge du fer
La Bible
Icône bible.svg
Gabbin 'avec Dieu
Analyse
Courtiser
Les figures
Ensuite, il y a la question très saillante de ce que font les commandementsne pasdire. Est-il trop moderne pour remarquer qu'il n'y a rien dans la protection des enfants de cruauté , rien à propos râpé , rien à propos esclavage , et rien sur génocide ? Ou est-ce trop exact ' Dans le contexte 'pour remarquer que certaines de ces infractions sont sur le point d'être positivement recommandé ?
- Christopher Hitchens , Dieu n'est pas grand: comment la religion empoisonne tout

Le Dix Commandements sont un ensemble de lois qui auraient été données à Moïse par Dieu , écrit à l'origine sur trois tablettes jusqu'à ce que Moïse en fasse tomber une sur les deux côtés de deux tablettes de pierre (ou «tables»). L'histoire est décrite dans les livres de Exode et Deutéronome . Bien que les passages en question ne stipulent pas de punitions pour avoir enfreint les commandements, bon nombre des mêmes règles sont répétées ailleurs dans le L'Ancien Testament , où ils sont généralement notés punissable par le mort peine.


Quelques littéralistes bibliques , y compris ceux qui épousent le totalitaire Christian mouvement appelé dominionisme , ont suggéré que les dix commandements devraient former la base NOUS. lois nationales. Au cours de la campagne présidentielle de 2008, des commentaires similaires ont été faits par Mike Huckabee . Cet article examine les dix commandements de ce point de vue pour voir à quel point ils fonctionneraient comme lois dans une société moderne. Puisque beaucoup de ces fondamentalistes regarder le roi James version pour être la seule vraie Bible , cette version a été utilisée.

Contenu

Quels dix commandements?

Les dix commandements affichés au Texas State Capitol en 2005.

Il existe trois versions des dix commandements dans le Bible . Deux d'entre eux sont très similaires, Exode 20: 2 - Exode 20:17 et Deutéronome 5: 6 - Deutéronome 5:21 .

La troisième version, en Exode 34:12 - Exode 34:26 , est radicalement différent, et est le seul que la Bible appelle «les dix commandements». Ceci est le deuxième ensemble qui a été donné à Moïse après la destruction des premières tablettes quand il a souffert d'un échec de gestion de la colère après avoir vu les Israélites adorer le veau d'or. Bien qu'il ait quelques similitudes avec l'ensemble original, il n'inclut pas les commandements rationnels bien connus tels que «Tu ne voleras pas» et «Tu ne tueras pas»; mais a plutôt des instructions sur les jours saints, pas la cuisine enfants dans le lait de leurs mères, et Dieu exprime un dégoût pour les sacrifices contenant du miel, du levain ou à la fois du sang et de la levure (bien que l'un ou l'autre seul soit apparemment tout à fait acceptable). Dieu dit Exode 34: 1 que ce deuxième ensemble a également été écrit sur lepremièrepaire de comprimés, donc les `` dix commandements '' de Exode 20: 1 ne sont probablement pas du tout les dix commandements.

Voici la liste des nouveaux commandements d'Exode 34:


  1. N'adorez aucun autre dieu, car l'Éternel, dont le nom est Jaloux, est un Dieu jaloux.
  2. Ne faites pas d'idoles.
  3. Célébrez la fête des pains sans levain. Pendant sept jours, mangez du pain sans levure, comme je vous l'ai commandé. Faites cela à l'heure convenue du mois d'Aviv, car ce mois-là, vous êtes sorti d'Égypte.
  4. La première progéniture de chaque utérus m'appartient, y compris tous les premiers-nés mâles de votre bétail, qu'ils soient du troupeau ou du troupeau.
  5. Rachetez l'âne premier-né avec un agneau, mais si vous ne le rachetez pas, brisez-lui le cou. Rachetez tous vos fils aînés. Personne ne doit comparaître devant moi les mains vides.
  6. Vous travaillerez six jours, mais le septième jour vous vous reposerez; même pendant la saison des labours et de la récolte, vous devez vous reposer.
  7. Célébrez le Festival des semaines avec les prémices de la récolte du blé et le Festival de la récolte à la fin de l'année.
  8. Trois fois par an, tous vos hommes doivent comparaître devant le Souverain SEIGNEUR, le Dieu d'Israël.
  9. Ne m'offrez pas le sang d'un sacrifice avec quoi que ce soit contenant de la levure et ne laissez aucun des sacrifices de la fête de la Pâque rester jusqu'au matin.
  10. Apportez le meilleur des prémices de votre sol à la maison de l'Éternel, votre Dieu. 'Ne faites pas cuire un jeune chèvre dans le lait de sa mère.

Le Coran n'a pas d'équivalent exact des dix commandements énumérés dans le Pentateuque , mais divers auteurs ont trouvé des textes séparés dans le Coran qui sont également restrictifs.



Écrit par le créateur de l'Univers, hein?

Christopher Hitchens jette un doute inévitable sur la proposition que les dix commandements étaient tout sauf artificiels et typiques de l'époque et de la région. En ce qui concerne les implications des commandements de l'Ancien Testament, il écrit;


Il serait plus difficile de trouver une preuve plus facile que la religion est faite par l'homme. Il y a d'abord le grognement monarchique sur le respect et la peur, accompagné d'un rappel sévère de toute-puissance et de vengeance sans limites, du genre avec lequel un empereur babylonien ou assyrien aurait ordonné aux scribes de commencer une proclamation. Il y a alors un rappel aigu de continuer à travailler et de ne se détendre que lorsque l'absolutiste le dit. Quelques rappels juridiques précis suivent, dont l'un est généralement mal rendu car l'original hébreu dit en fait «tu ne commettras aucun meurtre». Mais si peu que l'on pense à la tradition juive, il est sûrement insultant pour le peuple de Moïse d'imaginer qu'il était venu jusque-là sous l'impression que le meurtre, l'adultère, le vol et le parjure étaient permis.

(Le même point sans réponse peut être fait d'une manière différente à propos des présumées prédications ultérieures de Jésus: quand il raconte l'histoire du Bon Samaritain sur cette route de Jéricho, il parle d'un homme qui a agi de manière humaine et généreuse sans, évidemment , ayant jamais entendu parler du christianisme, sans parler d'avoir suivi les enseignements impitoyables du Dieu de Moïse, qui ne mentionne jamais du tout la solidarité et la compassion humaines.) Aucune société jamais découverte n'a échoué à se protéger des crimes évidents comme ceux supposés stipulés à Mont Sinaï.


Enfin, au lieu de la condamnation des mauvaises actions, il y a une condamnation étrangement formulée des pensées impures. On peut dire que cela aussi est un produit artificiel du temps et du lieu présumés, parce qu'il jette dans «l'épouse» avec l'autre propriété, animale, humaine et matérielle, du prochain. Plus important encore, il exige l'impossible: un problème récurrent avec tous les édits religieux. On peut être empêché de force de commettre des actions perverses, ou empêché de les commettre, mais pour interdire aux gens decontemplantc'est trop.

En particulier, il est absurde d'espérer bannir l'envie des biens ou des fortunes d'autrui, ne serait-ce que parce que l'esprit d'envie peut conduire à l'émulation et à l'ambition et avoir des conséquences positives. (Il semble improbable que les fondamentalistes américains, qui désirent voir les dix commandements arborés dans chaque école et salle d'audience - presque comme une image taillée - soient si hostiles à l'esprit du capitalisme.) Si Dieu voulait vraiment que les gens soient libérés de telles pensées. , il aurait dû prendre plus soin d'inventer une espèce différente.

Combien de commandements?

Selon que vous êtes juif , catholique , ou protestant , la séquence de numérotation des commandements varie. Fondamentalement, cela dépend de la façon dont vous coupez les deux premiers et les deux derniers, mais l'effet est qu'il y a quelque part entre neuf et onze commandements selon l'endroit où les dénominations les divisent. En fait, si vous les analysez de près, vous pouvez en obtenir jusqu'à vingt-cinq, mais la Bible dit qu'il n'y en a que dix - donc ils doivent être chaussure à corne dans ce nombre.

Une autre complication dans tout cela est que Jésus lui-même, lorsqu'il a demandé à quelqu'un de suivre les commandements, n'en a énuméré que cinq ou six, selon que vous croyez Luc 18:20 ou Marc 10:19 et Matthieu 19:18 - Matthieu 19:19 , respectivement. Les commandements qu'il a énumérés relèvent du groupe rationnel, `` s'entendre avec la société '', plutôt que du groupe `` exclure les autres croyances religieuses '':


Matthieu 19:18 - Matthieu 19:19 Marc 10:19 Luc 18:20
1. Tu ne feras aucun meurtre 1. Ne commettez pas d'adultère 1. Ne commettez pas d'adultère
2. Tu ne commettras pas d'adultère 2. Ne tuez pas 2. Ne tuez pas
3. Tu ne voleras pas 3. Ne volez pas 3. Ne volez pas
4. Tu ne porteras pas de faux témoignage 4. Ne portez pas de faux témoignage 4. Ne portez pas de faux témoignage
5. Honore ton père et ta mère 5. Pas frauder 5. Honore ton père et ta mère.
6. Tu aimeras ton prochain comme toi-même 6. Honore ton père et ta mère. N / A

Cependant, comme Jésus n'avait pas de secrétaire qui prenait des notes quand il parlait, et comme tout a été écrit longtemps après sa mort, nous n'avons aucun moyen de savoir si c'était son opinion ou si un auteur a simplement mis ces mots dans sa bouche.

Les deux tables

Une fois que vous avez décidé quel ensemble de dix commandements suivre (et que vous avez ensuite décidé exactement comment vous obtenez le nombre `` dix ''), vous constaterez qu'historiquement, on a prétendu qu'ils se divisaient thématiquement en deux ensembles, parfois désignés par théologiens comme les «deux tables», la première concernait les devoirs envers Dieu et la seconde le comportement au sein de la société. Ces deux groupes sont supposés correspondre à la division des commandements entre les deux tablettes de pierre de Moïse, bien que les mythes de l'Ancien Testament n'identifient pas quels commandements sont apparus sur quelle pierre.

Habituellement, les quatre premiers commandements sont considérés comme la première table, et les six derniers comme la seconde, bien que certains théologiens aient prétendu qu'ils se sont divisés en deux tables de cinq commandements. En effet, le cinquième commandement (honorer ses parents) peut être vu soit comme une question de vénération et de service, en le plaçant dans le premier tableau, soit comme une obligation sociétale comme celles du deuxième tableau.

Le concept des deux tables était très important pour le Réforme protestante . Puritains en particulier, insiste beaucoup plus sur le premier tableau, estimant que le devoir envers Dieu devrait exclure tout devoir civique. Ils pensaient que les catholiques avaient vendu les dix commandements, ne conservant que le deuxième tableau, qui sont en grande partie des règles pour éviter les conflits sociaux, tout en permettant blasphème et idolâtrie s'épanouir.

Pourraient-ils être mis en œuvre?

La Déclaration américaine des droits.

Certains politiciens, tels que Mike Huckabee , ont suggéré le formulaire des dix commandements, etdevraitforme, base du système juridique national. C'est untrès mauvaise idée. Pour montrer pourquoi, nous allons les parcourir un par un en utilisant la traduction King James et utiliser le système de numérotation protestant / anglican, car nous supposons que c'est ce que M. Huckabee et d'autres fondamentalistes préféreraient.

Peut-être étonnamment, certaines personnes pensent que la loi américaine est déjà basé sur les dix commandements .

Avant d'examiner les commandements en détail, il serait bon de nous rappeler les protections existantes en matière de liberté religieuse qui existent, par exemple, en Europe et aux États-Unis, ou aux États-Unis. déclaration universelle des droits de l'Homme .

La Convention européenne des droits de l'homme

L'article neuf de la Convention stipule:

1. «Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion; ce droit comprend la liberté de changer de religion ou de conviction, et la liberté, soit seul, soit en communauté avec d'autres et en public ou en privé, de manifester sa religion ou ses convictions, dans le culte, l'enseignement, la pratique et l'observance.

2. `` La liberté de manifester sa religion ou ses convictions n'est soumise qu'aux limitations prescrites par la loi et nécessaires dans une société démocratique dans l'intérêt de la sécurité publique, pour la protection de l'ordre public, de la santé ou de la morale, ou pour la protection des droits et libertés d'autrui ».

La déclaration des droits

Le premier amendement à la constitution américaine stipule:

«Le Congrès ne fera aucune loi concernant l'établissement d'une religion ou en interdisant le libre exercice; ou abréger la liberté d'expression, ou de la presse; ou le droit du peuple de se rassembler pacifiquement et de demander au gouvernement de réparer ses griefs.

La Déclaration universelle des droits de l'homme

L'article 18 de la Déclaration universelle des droits de l'homme, dont la plupart des gouvernements du monde sont signataires, stipule:

«Chacun a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion; ce droit comprend la liberté de changer de religion ou de croyance et la liberté, soit seul, soit en communauté avec d'autres et en public ou en privé, de manifester sa religion ou sa croyance dans l'enseignement, la pratique, le culte et l'observance.

L'article dix-neuf stipule:

«Chacun a droit à la liberté d'opinion et d'expression; ce droit comprend la liberté d'avoir des opinions sans ingérence et de rechercher, recevoir et répandre des informations et des idées par le biais de tous les médias et indépendamment des frontières ».

Conséquences

On montrera qu'à tout le moins, les premier, deuxième, troisième et quatrième commandements représenteraient des violations manifestes à la fois de l'article neuf de la Convention européenne des droits de l'homme et de la Premier amendement à la Constitution américaine, ainsi qu'aux articles dix-huit et dix-neuf de la Déclaration universelle des droits de l'homme.

En outre, les cinquième, septième et dixième commandements sont également d'une légalité douteuse.

Premier commandement: l'idolâtrie

Tu n

I: Considérations juridiques et sociales

Ce commandement dit qu'aucun autre dieux ne peut être plus important que le Dieu de l'Ancien Testament. Normalement, cela serait interprété comme «ce dieu particulier devrait être considéré comme plus important que tout autre dieux» et supprimerait la plupart des formes actuelles de tolérance religieuse de tout pays dans lequel il a été mis en œuvre.

Cependant, il convient de noter que leseulce que ce commandement condamne, c'est de valoriser tout dieu plus haut que le Dieu de l'Ancien Testament. Ainsi,techniquement, cela permet à d'autres dieux d'être valorisés de la même manière et, puisque «avoir un dieu» n'est pas une exigence explicite, n'adorer aucun dieux est également une option. Cela impliquerait une certaine forme de tolérance envers les croyances pluralistes et l'athéisme (personne ne l'interprétera de cette façon).

I: considérations religieuses

Il est intéressant de noter qu'il ne dit pas 'Tu n'auras pas d'autres dieux' mais 'Tu n'auras pas d'autres dieuxavant moi». Certains pensent que cela a été écrit avant monothéisme s'est établi, et monolatrisme était le mieux que les auteurs des commandements pouvaient espérer.

I: Conclusion

Ce serait une violation flagrante de l'article dix-huit de la déclaration universelle des droits de l'Homme , Article neuf du Convention européenne des droits de l'homme , et le Premier amendement à la Constitution des États-Unis .

Second Commandement: Images Graven

Tu ne te feras aucune image taillée, ni aucune ressemblance avec quoi que ce soit qui est dans le ciel en haut, ou qui est sur la terre en dessous, ou qui est dans l

II: Considérations juridiques et sociales

Dieu ferait-il une exception pour celui-ci?

Bien que compté comme une par la plupart des religions protestantes (et à moitié par l'Église catholique et le Luthériens ) ce sont vraiment deux commandements avec une menace de suivi qui sont:

  • Ne faites pas d'images gravées de quoi que ce soit.
  • Ne créez aucune ressemblance avec quoi que ce soit.
  • Ne vous inclinez pas et n'adorez pas les images gravées.
  • Si vous faites cela, je vous punirai vous, vos enfants, vos petits-enfants et vos arrière-petits-enfants.

Une interprétation littérale du premier élément semblerait interdire arbitrairement de faire des statues detouttaper. Cela nécessiterait la destruction massive de l'art et de l'architecture civiques aux États-Unis et ailleurs, y compris les monuments aux dix commandements.(oh, le ironie !). Le second étendrait apparemment l'interdiction de toute représentation visuelle d'objets, y compris des photographies et des dessins animés, ainsi que de l'écriture, qui est une série d'images de lettres. Fait intéressant, cela interdit le livre d'où viennent ces commandements d'être écrit, ce qui ouvrirait certaines vilaines personnes à redéfinir les règles.

Le troisième contrevient aux protections juridiques nationales et internationales.

La menace finale, bien que heureusement inapplicable de quelque manière réelle que ce soit, est décidément désagréable, injuste et vindicative.

II: Considérations religieuses

La différence entre le premier et le deuxième commandement n'est pas claire pour toutes les religions et par conséquent, la difficulté de numérotation se pose.

Quelques islamique les traditions interdisent toutes les statues sur la base d'interdictions similaires dans le Coran (telles que aniconisme , une partie de hadith ), tandis que le chrétien Puritains et leurs successeurs s'opposent à toute sorte d'iconographie religieuse, provoquant des vagues de destructions iconoclasme pendant le Réformation ère. Le une église catholique romaine et le Églises orthodoxes orientales , d'autre part, ont des quantités importantes de ces articles.

II: Conclusion

Non seulement cela interdirait toute forme ou tout art de représentation, mais ce serait également une violation flagrante de l'article dix-huit de la Déclaration universelle des droits de l'homme, de l'article neuf de la Convention européenne des droits de l'homme et du premier amendement à la Constitution américaine. Une telle loi ne pourrait être mise en œuvre que dans un théocratie .

Troisième commandement: le blasphème

Tu ne prendras pas en vain le nom de l

III: Considérations juridiques et sociales

Il n'est pas clair comment un plein blasphème la loi - comme l'implique ce commandement - pourrait être surveillée dans les États occidentaux modernes, car elle entrerait manifestement en conflit avec le principe de liberté d'expression , qui est un élément fondamental et indispensable Liberté civile inscrit dans la constitution de toute démocratie moderne. Il est peu probable que ceux-ci soient abrogés de si tôt, quoi qu'il arrive quelques personnes peut souhaiter.

Blasphèmeétaitcontre la common law du Royaume-Uni jusqu'en 2008, date à laquelle elle a été rapidement abolie suite à la loi de 2006 sur la haine raciale et religieuse et aux lois de l'UE sur les droits de l'homme déjà mentionnées. L'Irlande, membre de l'UE, a en fait réintroduit une loi rendant le blasphème illégal en 2009. La loi, passible d'une amende pouvant aller jusqu'à 25 000 €, a été contestée et abrogée en 2018 après un référendum.

D'autres pays appliquent encore les lois sur le blasphème. Au Pakistan, par exemple, il porte le peine de mort .

III: Conclusion

Une telle loi constituerait presque certainement une violation des articles dix-huit et dix-neuf de la Déclaration universelle des droits de l'homme, de l'article neuf de la Convention européenne des droits de l'homme et du premier amendement à la Constitution américaine. (Nom de Dieu!)

Quatrième commandement: le sabbat

Souvenez-vous du jour du sabbat pour le sanctifier. Tu travailleras six jours et tu feras tout ton travail.Mais le septième jour est le sabbat de l(Exode 20: 8-11)

IV: Considérations juridiques et sociales

«Désolé, Dieu dit que nous ne pouvons pas travailler aujourd'hui. Bonne chance avec cet immeuble en feu.

Cette loi obligerait à «honorer» un jour particulier d'une religion particulière. Cela représenterait une atteinte injustifiée à la liberté de croyance. Pour être plus juste hérétiques et infidèles , cela pourrait aussi signifier le jour particulier de leur propre religion, qui discrimine en quelque sorte les agnostiques et les athées.

La dernière partie du commandement consacrerait créationnisme en droit.

Mais peut-être plus important encore, quel jour prend-on comme sabbat? C'est une question importante car la punition pour ne pas avoir gardé celle-ci est la mort. Les dix commandements originaux faisaient évidemment référence au samedi (coucher du soleil du vendredi au samedi soir) - qui est toujours observé par les Juifs et quelques chrétiens fondamentalistes. Cependant, l'église chrétienne a commencé à observer le dimanche comme un jour saint aussi - avec le résultat que dans certaines dénominations chrétiennes il y a effectivementdeuxSabbats, ou peut-être (selon à qui vous parlez) un seul, étant le dimanche. Pendant ce temps, les musulmans considèrent que le vendredi est saint. C'est donc vraiment une instruction très déroutante.

Cela peut aussi signifier la fin de la semaine de travail de quarante heures (cinq jours). Peut-être à son époque, c'était une réforme importante - empêchant les gens d'être forcés de travaillerchaquejour - mais nous l'avons depuis amélioré. Dans une société moderne, chaque individu honorant la même période de sabbat sans y travailler pourrait s'avérer désastreux. Les services d'urgence, les forces armées, la maintenance des serveurs Internet, la construction et les services domestiques essentiels tels que la production et la fourniture d'électricité seraient tous essentiellement incapables - ou du moins incapables de répondre à un problème si l'automatisation tombe en panne - pendant une journée entière. Dans la pratique, même les théocrates les plus stricts semblent n'avoir aucun problème à accorder des exemptions et des dispenses autour de ce commandement pour un travail qu'ils jugent «essentiel». Dans Israël , sans doute l'état le plus observateur du sabbat au monde, beaucoup de gens travaillent toute la journée le jour du sabbat et les juifs pratiquants sont autorisés à faire toute sorte de travail le jour du sabbat qui est nécessaire pour préserver la vie. Voilà pour les principes fondamentaux absolus.

IV: Considérations théologiques

Pourquoi un omnipotent La divinité devrait avoir besoin ou vouloir se reposer reste comme un exercice pour le lecteur théologiquement enclin. Mais ça doit être vrai, parce que Genèse 2: 2-3 le dit.

IV: Conclusion

Ce serait une violation flagrante de l'article dix-huit de la déclaration universelle des droits de l'Homme (ainsi que potentiellement de l'article vingt-trois, qui consacre le droit au travail), et l'article neuf de la Convention européenne des droits de l'homme. Une telle loi ne pouvait être mise en œuvre que dans une théocratie. Il s'agit probablement d'une violation de la 1er amendement à la Constitution américaine (en établissant le christianisme par son affirmation que Dieu s'est reposé sur le sabbat) ainsi que les 9e et 10e amendements pour violation arbitraire des droits des individus à vendre leur travail.

Cinquième commandement: les parents

Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent sur le pays que l

V: Considérations juridiques et sociales

Il y aurait des problèmes considérables d'application et de libertés civiles avec toute loi basée sur ce commandement - d'autant plus que c'est l'un des nombreux commandements soutenus par la peine de mort dans d'autres parties de l'Ancien Testament. Si poussé à l'extrême, cela signifierait que chaque enfant serait tué comme personnecetterespectueux de leurs parents, surtout pendant leur adolescence. En outre, il y a le problème que si les parents sont dysfonctionnels ou abusifs, ils pourraient ne pas «mériter» ce respect.

Dans certains sauts de logique très bancaux, le commandement d'honorer sa filiation a parfois été étendu pour signifier son origine ethnique et a été utilisé pour justifier racisme et ségrégation , comme c'était dans Afrique du Sud sous aparté .

V: Conclusion

La déclaration elle-même serait un bon ou un mauvais conseil moral (selon les parents), mais constitue une mauvaise loi. La définition de «l'honneur» serait ouverte à une large contestation juridique et serait difficile à appliquer de manière cohérente.

Sixième commandement: l'homicide

Tu ne tueras.

VI: Considérations juridiques et sociales

Si seulement ce commandement avait empêché tous ces siècles de massacres religieux.

Ceci - le numéro six - est vraiment le premier commandement raisonnable. C'est la moitié de la liste, mais c'est un début. Pourtant, ce n'est pas tout à fait original; la plupart des cultures ont cela comme règle de base. Le mot hébreu originalratzahsignifie à peu près «tuer sans justification morale» et pas simplement «tuer». En conséquence, certaines traductions l'ont comme «Tu ne tueras pas». Ce n’est donc pas aussi clair qu’il y paraît, mais nous resterons avec King James ici.

Vraisemblablement, la traduction de King James interdirait Peine capitale (Thomas More a fait valoir exactement cela dans son utopie , condamnant la peine capitale infligée aux voleurs dans l'Angleterre de son temps) et la guerre, voire le meurtre en état de légitime défense.

Le point de friction dans celui-ci est le fait gênant que l'Ancien Testament est inondé de génocide et le meurtre, dont les auteurs non seulement s'en tirent souvent, mais le font souvent spécifiquement sur instruction de Dieu.

Peut-être que le commandement signifie seulementIsraélitesne devrait pas s'entre-tuer? Non, ça ne peut pas être ça non plus; dans Exode 32:27 - Exode 32:29 Moïse ordonne des meurtres de masse aveugles parmi les Israélites à la suite de l'incident du Veau d'or.

Ce commandement est également contredit dans de nombreux autres passages de la Bible qui suggèrent d'assassiner des adeptes d'autres religions, des non-croyants, des homosexuels, des sorcières, des adultères, des femmes qui ne sont pas vierges lors de leur nuit de noces et toute personne travaillant le jour du sabbat (comme Jésus et ses disciples).

Vraisemblablement, le commandement ne couvre pas non plus le massacre des animaux, avec tout le massacre rituel dans le reste de la Torah.

VI: Conclusion

La déclaration telle qu'elle se présente est un très bon principe - surtout si elle interdit la peine capitale et la guerre. Cependant, le livre lui-même a une position différente sur Peine capitale et la guerre lorsque la cible est une religion et / ou une race différente, ou même au sein du groupe si un individu donné franchit certaines lignes. Cependant, cela ne semble pas être ce à quoi M. Huckabee et d'autres aspirent. Dans tous les cas, sa mise en œuvre en tant que loi est potentiellement problématique en raison des ambiguïtés dans son interprétation, comme indiqué ci-dessus.

Septième commandement: adultère

Tu ne commettras point d

VII: Considérations juridiques et sociales

Prenez soin de deviner pourquoi nous avons inclus cette photo de Melania et Donald Trump ?

Malgré ses bonnes intentions, ce commandement pose clairement des problèmes de libertés civiles et de police. En outre, bien que la définition originale de l'adultère, aux fins de ce commandement, était une relation sexuelle avec une femme mariée, il existe aujourd'hui des interprétations différentes de ce que signifie `` adultère '':

Regarder les femmes de manière inappropriée : De l'autre moitié de la Bible vient l'interprétation: Matthieu 5:28 dit que si quelqu'un regarde une femme avec convoitise, il commet déjà l'adultère dans son coeur .

Fornication : Bien que les définitions du dictionnaire limitent généralement le terme au sexe impliquant des personnes mariées, il est souvent utilisé pour désigner toute irrégularité sexuelle.

Divorce : Certaines sectes du christianisme ne reconnaissent pas le divorce. Pour eux, avoir des relations sexuelles avec quelqu'un qui était marié à quelqu'un d'autre qui est encore en vie est un adultère, même si le gouvernement dit qu'ils sont divorcés.

Asymétrie sexuelle : Selon la compréhension particulière du mariage, «l'adultère» peut ne pas inclure un homme marié ayant des relations sexuelles avec une femme célibataire, mais seulement une femme mariée ayant des relations sexuelles avec quelqu'un d'autre que son mari.

Actes sexuels : Selon certaines définitions de l'adultère, seule la copulation compte, donc tromper votre conjoint avec une personne du même sexe n'est pas inclus. Ou peut-être pourrait-on s'en tirer selle .

VII: Conclusion

Bon conseil moral mais mauvaise loi; malheureusement, les États-Unis tentent toujours d'enseigner cela comme la seule forme appropriée de sexe avec ses abstinence uniquement ' éducation sexuelle ». Le turc le gouvernement a tenté d'en faire un crime en 2004, mais a échoué.

Huitième commandement: le vol

Tu ne voleras.

VIII: Considérations juridiques et sociales

C’est un autre bon - c’est deux. Bien qu'il puisse avoir besoin d'un peu de développement surlorsquecette règle s'applique et ne s'applique pas. Bien sûr, les gens raisonnables remarqueront qu'il y a des exceptions.

  • Pouvez-vous retirer une arme à un propriétaire susceptible d'en abuser?
  • Une personne affamée peut-elle prendre de la nourriture à quelqu'un qui n'en a pas besoin?
  • Pouvez-vous voler une drogue que vous ne pouvez pas obtenir autrement pour sauver la vie de quelqu'un?
  • etc.

Il y a aussi le problème qu'il existe différents types de «vol» qui ne correspondent pas parfaitement aux exemples classiques. Certains d'entre eux sont assez joyeusement pratiqués par les grandes entreprises et même les membres de la parti républicain . Par exemple, est-ce contre le huitième commandement d'échapper impôts ? La Bible veut clairement que vous payiez vos impôts, mais les entreprises Fortune 500 utilisent régulièrement des filiales étrangères et des paradis fiscaux pour tromper le gouvernement de milliards de dollars. Donald Trump a abusé du code des impôts pour ne payer que 750 $ sur ses millions de dollars de revenus, en utilisant des tactiques telles que la radiation de sa coiffure comme dépense d'entreprise. Les États-Unis connaissent également une épidémie de vol de salaire, où les entreprises trouvent des moyens d'éviter de payer les salaires auxquels les employés ont légalement droit, ce qui coûte aux travailleurs américains des centaines de millions par an. Sûrementcetteserait-ce que tout serait mal vu par Dieu, non?

En outre, selon certaines autorités, le commandement, dans son intention initiale, était dirigé non pas contre le vol de biens inanimés mais contre le «vol» d'un être humain ou, en termes modernes, l'enlèvement. Donc, encore une fois, comme pour le numéro VI, le cas n'est pas aussi clair qu'il le paraîtrait initialement.

VIII: Conclusions

C'est une bonne idée, qui est déjà intégrée dans tous les systèmes juridiques. Par exemple, le Protocole 1 de la Convention européenne Article 1 Protection de la propriété

Neuvième commandement: mentir

Tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton prochain.

IX: Considérations juridiques et sociales

Parjure est une mauvaise chose parce que cela mine tout système de gouvernement par des lois, donc c’est une bonne chose - c’est trois. Ceci, cependant, suppose que le faux témoin est porté dans le cadre formel d'un tribunal pénal ou civil alors qu'il est prononcé sous serment. Porter un faux témoignage dans un cadre informel (par exemple, mentir sur son voisin) est toujours une mauvaise idée, mais pas, dans la plupart des cas, un crime. Ce commandement est également très loin de ce que nous considérons comme un ensemble équitable de protections juridiques; comparer les garanties beaucoup plus explicites (par exemple, contre la double incrimination, les châtiments arbitraires ou la torture; la nécessité de juges impartiaux; et le droit à la Présomption d'innocence et à sa propre défense) qui apparaissent dans le déclaration universelle des droits de l'Homme , les États-Unis et la plupart des constitutions nationales, ainsi que dans les documents de base de l'Union européenne. De plus, le commandement, comme indiqué, ne prend aucune position sur le fait de porter un faux témoignage contre quelqu'un qui peut vivre assez loin de vous pour ne pas être considéré comme votre voisin. Néanmoins, porter de faux témoignages contre une telle personne reste une mauvaise idée, peut-être d'autant plus que les concepts juridiques modernes des droits de l'homme reposent sur la protection de personnes d'origines différentes, quoi qu'en dise une divinité donnée.

IX: Conclusions

C'est fondamentalement une bonne idée, qui est déjà incorporée dans tous les systèmes juridiques, mais pour être éthiquement acceptable, il faudrait inclure une interdiction de porter de faux témoignages contre des étrangers.

Dixième commandement: la jalousie

Tu ne convoiteras pas ton prochain

X: Considérations juridiques et sociales

Peut-être le plus insidieux de tous, vu qu'il considère la femme d'un homme comme une propriété au même niveau que l'immobilier. La violation de ce commandement est aussi une crime de pensée .

Il y a aussi la question de savoir dans quelle mesure le commandement peut être interprété de manière abstraite. Est-il punissable de se sentir jaloux de la beauté de son voisin, de sa capacité à se faire des amis, ou de son bonheur général? Ou peut-être que `` cul '' veut vraiment direcettegenre de cul.

X: Conclusions

Bien que la suggestion que vous ne devriez pas convoiterpeutêtre de bons conseils en fonction de qui vous demandez et du contexte, cela est entaché de sexisme. Ce serait aussi probablement inapplicable puisque la convoitise est une pensée ou un sentiment, pas une action. Cela pourrait conduire à une action pour acquérir l'objet ou la personne convoitée, mais de telles actions seraient couvertes par le commandement précédent et sont déjà couvertes par les lois contre le vol et l'enlèvement.

Une autre interprétation des commandements

  1. Je suis spécial.
  2. Je suis jaloux.(Tu es pas autorisé à être jaloux , voir non. dix.)
  3. Pas de paparazzi, s'il vous plaît.
  4. Présentation de la semaine de travail de six jours! (Consultez vos autorités religieuses locales pour voir quel jour n'est pas le jour ouvrable)
  5. Maman et papa sont bons.
  6. Ne tuez pas (sauf si je vous le dis).
  7. Ne trichez pas (sur votre (vos) conjoint (s)).
  8. Ne vole pas.
  9. Ne mentez pas.
  10. Ne lorgnez pas le cul de votre voisin ou le cul de sa femme ou quoi que ce soit d'autre.

Le dernier décalogue

Tu n'auras qu'un seul Dieu; qui
Serait-ce au détriment de deux?
Aucune image gravée ne peut être
Adoré, sauf la devise:
Ne jure pas du tout; car, pour ta malédiction
Ton ennemi n'est pas pire:
À l'église le dimanche pour y assister
Servira à garder le monde ton ami:
Honore tes parents; c'est tout
De qui l'avancement peut provenir:
Tu ne tueras pas, mais tu n'auras pas besoin de lutter
Officiellement pour rester en vie:
Ne commettez pas d'adultère;
L'avantage en vient rarement:
Tu ne voleras; un exploit vide,
Quand il est si lucratif de tricher:
Ne portez pas de faux témoignage; laisse le mensonge
Avoir le temps de voler de ses propres ailes:
Tu ne convoiteras pas; mais tradition
Approuve toutes les formes de compétition.

Arthur Hugh Clough (1819-1861)

Les omissions

Assez stupide comme ça des idiots pense que ces règles obscures devraient être le fondement des lois nationales, il existe manifestement un énorme corpus juridique qui n’est pas couvert par les 10 commandements, l’un des exemples les plus évidents étant qu’il n’est interdit nulle part de battre quelqu'un à la pâte parce qu’ils semble drôle, ou pour toute autre raison d'ailleurs (à moins qu'ils ne soient votre mère ou votre père, à condition que vous les ayez déshonorés). L'une des omissions les plus graves, révélant peut-être le point de vue de la société sur les femmes, est qu'il n'y a rien ici pour interdire le viol, ce qui est sans doute un crime bien pire que de dire que les idées de vos parents sont démenties ou de souhaiter que vous ayez cette Lexus vraiment chaude.

D'autres omissions incluent l'esclavage, la torture, les lésions corporelles, la tromperie, la corruption, la coercition, l'usurpation,etc.

Politique

Certains crétins du Congrès (Lynn Westmoreland, R - Géorgie ) qui est en faveur de les publier partout États-Unis les édifices gouvernementaux ne pouvaient en nommer plus de trois sur la Rapport Colbert . Bien sûr, Colbert, un catholique pratiquant, pourrait les secouer en quelques secondes. S'il le voulait. Stevie attaque les monstres de Jésus dominionniste connards, toute la journée. (Sur une note non liée, le crétin dans la même interview a démontré qu'il ne comprenait pas la différence entre les pouvoirs judiciaire et législatif du gouvernement, bien qu'il ait servi dans l'un d'entre eux, bien qu'il soit possible que le segment ait été modifié pour le faire apparaître de cette façon. .)

La démocratie

Le site Web Citizens for the Ten Commandments plaide en faveur de l'imposition des Dix Commandements à tous. Ils affirment en outre que, parce que «la majorité» ne veut pas être gouvernée de cette façon, la démocratie devrait être abolie. On ne sait pas exactement ce qu’ils veulent à la place de la démocratie ou comment ils prévoient d’empêcher les abus de pouvoir arbitraires. On ne sait pas quelles garanties il y aurait pour empêcher un dirigeant potentiel de dire: «Ceux qui nomment des dirigeants disent que Dieu craint. Vous ne devez pas me critiquer ou suggérer que je ne crains pas Dieu. Le Bible est contre la liberté d'expression. On ne sait pas non plus si ceux qui sont derrière les idées du site Web veulent qu'il y ait des garanties.