Inondation mondiale

1483 gravure sur bois de l'arche barge de Noé.
Sauvé de la
Inondation mondiale
Icône flood.svg
Douze du genre propre
Fiction sur fait
Pseudohistoire
Icône ancienne aliens.svg
Comment ça n'est pas arrivé
Asseyez-vous simplement et vous entendrez une histoire, une histoire d'un voyage puissant - qui a commencé à partir de ce port tropique, à bord de ce petit bateau ...
- Toutes mes excuses à ce formidable créateur de sitcom,Sherwood Schwartz.

Le déluge mondial est une catastrophe (assez auto-descriptive) mythique événement raconté dans le livre de Genèse . Le récit de l'Écriture raconte l'histoire d'une grande inondation dutout antédiluvien monde (pré-inondation), dans lequel chaque dernier humain et animal est mort, à l'exception de ceux qui ont été sauvés l'Arche , un navire construit à Dieu commande de Noé . Le déluge, selon le Bible , a été provoquée parce que chaque personne dans le monde entier - à l'exception de huit personnes que Dieu a choisies - était méchante et devait être tuée. Le type de méchanceté n'est pas clair, les croyants sont donc libres de développer des idées imaginatives. Le récit ne précise pas si les très jeunes enfants, les bébés (ou même les à naître !), et presque tous les animaux du monde ont été tués parce qu'ils étaient méchants ou s'ils étaient juste dommage collatéral ( Genèse 6: 8 ).


La majorité des savants bibliques modernes intelligents interprètent l'histoire du déluge de manière allégorique; par exemple, ils y voient une leçon de la miséricorde de Dieu envers les fidèles (Noé et sa famille). Pour être honnête, sa miséricorde était assez mince sur le terrain pour tous les autres humains de la planète. Les fondamentalistes , d'un autre côté, insistez sur le historicité littérale du récit du déluge - parce que si cela a été inventé, alors l'historicité du reste de la Bible est mise en doute. De cette affirmation, l'ensemble ' science ' de géologie des inondations a évolué. En conséquence, l'inondation mondiale et les faits géologiques supposés à l'appui font partie intégrante de créationnisme de la jeune terre et ' science de la création ».

De nombreux autres mythes sur les inondations ont existé tout au long de l'histoire dans de nombreuses cultures, mais la plupart d'entre eux sont probablement apparus indépendamment, car pratiquement tous provenaient de sociétés qui résidaient à proximité d'inondations régulières de corps de l'eau . Généralement, le mythe du déluge mondial fait référence à celui de Noé et de l'Arche en Judéo-chrétien mythologie.

Contenu

Échelle physique

Désastre et misère apocalyptiques, apportés par votre Dieu aimant.

L'histoire d'une inondation mondiale est un mythe courant dans de nombreuses cultures. Certains pensent que de tels mythes proviennent de véritables inondations historiques, peut-être dans la région de la Caspienne, qui est connue pour avoir été sujette à des inondations épiques, et qui se trouve dans la bonne région pour les légendes bibliques (pas trop loin d'Ararat). Alors que le mythe est mieux expliqué par un déluge important mais toujours localisé, les littéralistes bibliques décrivent le déluge mondial comme couvrant leensemblede la la terre de sorte qu'aucune terre sèche ne puisse être trouvée nulle part sur la planète. Cela ne serait possible que si elle s'accompagnait d'une érosion extrême qui avait aplati la plupart des terres de sorte qu'il n'y avait pas de montagnes s'élevant au-dessus des eaux de crue.

Mais l'échelle de temps littéraliste Young-Earth d'environ 6000 ans exclut cette possibilité. Ainsi, l'ampleur du déluge mythologique doit être considérée compte tenu de la masse terrestre actuelle de la Terre. Cela a des implications intéressantes si nous supposons que le déluge s'est réellement produit.


Quelle est la dimension mondiale?

Genèse chapitres 6 à 9 rapporte que le déluge archétypal a couvert l'ensembleEretz- parfois traduit de l'hébreu biblique par «terre» ou «terre». Mais…



la connotation qu'a le mot anglais `` terre '' peut ne pas être tout à fait la même que la connotation hébraïque deEretz. Des usages deEretz, il est traduit par «terre» 1 458 fois et «terre» 677 fois. Dans au moins 100 occurrences où il est traduit par terre, il pourrait tout aussi bien être traduit par «terre».


Il existe donc un doute quant à savoir si l'inondation mondiale a inondé une planète entière - ou simplement le «monde connu» de certaines terres où les montagnes n'ont peut-être pas rivalisé l'Everest.

Volume d'eau

En supposant qu'il n'y avait pas magique transformation du paysage entre le moment de la crue et le présent - une hypothèse raisonnable compte tenu de la durée - les eaux de crue devraient élever le niveau de la mer à la hauteur du mont Everest,au moins, conformément à la description biblique selon laquelle les eaux montaient plus haut que les plus hautes montagnes. C'est environ 8,84 km au-dessus du niveau actuel de la mer. Étant donné que le volume de terre est petit par rapport au volume total d'eau qui serait nécessaire pour une telle inondation (les océans couvrent 71% de la surface de la Terre et lemoyenla hauteur du terrain n'est que d'environ 800 mètres), un calcul simple montre que la quantité d'eau nécessaire pour y parvenir serait d'au moins 4,5 milliards de kilomètres cubes. Le volume actuel des océans de la Terre combinés est estimé à seulement 1,3 milliard de kilomètres cubes. Cela soulève la question de savoir d'où provient cette quantité d'eau et, plus important encore, où est-ce que tout est allé?


Le problème du volume d'eau semble diminuer quand on se rappelle que la Terre des auteurs / compilateurs de la Bible littérale était constituée d'un surface plate couvert par une structure en forme de dôme appelée `` le cieux ». Il reste le problème de savoir comment quelque chose (une inondation mondiale, peut-être?) A transformé un petit terre plate sous un dôme dans la planète sphéroïde d'aujourd'hui dans un vaste univers ...

Évalués par les pairs recherche publiée dans Nouveau scientifique en 2014 suggère «Un réservoir d'eau trois fois le volume de tous les océans a été découvert profondément sous la surface de la Terre». Bien que «l'eau» soit sous forme d'hydrates (eau liée à la roche), pas d'un océan souterrain. Nous attendons de plus amples recherches pour savoir si ces quelque 4 milliards de kilomètres cubes d'eau existent réellement.

Précipitation

'Juste chanter sous la pluie / Quelle sensation glorieuse / Je suis à nouveau heureux ...'

L'histoire conventionnelle des inondations indique que les eaux de crue provenaient de la pluie qui a duré 40 jours et 40 nuits ( Genèse 7:12 ). La pluie apparaît lorsque l'atmosphère ne peut plus supporter l'eau en phase vapeur et qu'elle devient saturée. Normalement, l'atmosphère est au bord de la saturation, et les variations de température et de pression provoquées par les fronts météorologiques sont susceptibles de modifier assez facilement le seuil auquel les précipitations se formeront. Qu'en est-il de la quantité de vapeur d'eau en suspension dans l'air nécessaire pour les 4,5 milliards de kilomètres cubes d'eau nécessaires à l'inondation mondiale? La vapeur d'eau actuellement dans l'air n'est qu'environ 2 à 3% en moyenne, avec un maximum de 4% limité par la température et la pression. Le changement des conditions atmosphériques nécessaires pour supporter suffisamment de vapeur pour 112 millions de kilomètres cubes de pluie par jour - environ 120 000 fois plus que les précipitations quotidiennes actuelles dans le monde - aurait rendu l'air irrespirable.

En effet, l'atmosphère ne pouvait vraiment pas supporter autant d'eau, même dans les conditions de température et de pression les plus extrêmes que la planète puisse produire. Si les conditions étaient bonnes pour que autant d'eau se trouve dans l'atmosphère, les humains et pratiquement tous les autres animaux se seraient noyés par le simple acte de respirer, ainsi que de transformer la terre en l'équivalent d'un autocuiseur avec une pression atmosphérique à près d'un mille psi au lieu de la norme 14,7 ou plus que nous avons aujourd'hui. En fait, la pression devrait être d'au moins mille atmosphères pour s'adapter aux 15 kilogrammes d'eau par mètre cube nécessaires pour produire autant de pluie, qui est 1) supérieure à la pression au fond de l'océan et 2) suffisante pour écraser un humain pour que cinq d'entre eux tiennent dans une canette de soda. Sauf le goddidit écoutille de secours (une solution de secours éprouvée pour les créationnistes du monde entier), c'est impossible.


Hydroplate `` théorie '' et autres absurdités

Voir l'article principal sur ce sujet: Théorie de l'hydroplate

Des théories plus récentes ont vu les créationnistes essayer de contourner cela en plaçant l'eau sous terre, en posant un auvent de glace ou de vapeur au-dessus de l'atmosphère, l'eau étant contenue dans des chambres scellées, ou en demandant aux comètes d'apporter l'eau. Ceci malgré que la Bible ne décrive pas vraiment le déluge en tant que tel - en fait, ils doivent faire untrèsinterprétation lâche du firmament noté dans la Genèse pour que cela fonctionne. Cependant, ils ignorent encore plusieurs facteurs. Lorsque vous placez l'eau sous la Terre, la seule méthode viable pour la libérer est la vapeur, qui procède à la stérilisation de la planète, que l'on soit ou non dans un bateau en bois géant. De plus, la force requise pour soulever autant de roches à travers plus de roches à une vitesse d'environ 15 km par jour briserait littéralement la planète.

Cela a également donné lieu à Théorie du bukkake lunaire , par laquelle cette action provoque le rejet de l'eau, hors de l'attraction gravitationnelle de la Terre (rupture de la conservation de l'élan dans le processus) et provoquant les cratères sur le Lune et d'autres parties du Système solaire . En plus de n'avoir aucune méthode physiquement possible pour exister en premier lieu, une verrière de glace ou de vapeur convertirait toute son énergie potentielle orbitale en énergie cinétique lorsqu'elle s'effondrerait, braconnant ainsi Noé et toutes les créatures comme des œufs. Les impacts cométaires sur l'ordre nécessaire pour fournir l'eau auraient été plusieurs fois l'énergie du Extinction de K-Pg événement, rendant l'inondation résultante inutile pour anéantir la vie sur la planète.

La théorie de l'hydroplate est une pseudoscientifique tenter d'expliquer d'où provenait l'eau requise pour l'inondation présumée. Notamment, il ignore la question tout aussi importante de savoir où toute l'eau est allée par la suite. Réponses dans la Genèse essayer de handwave les deux problèmes via l'affirmation selon laquelle beaucoup moins d'eau était nécessaire qu'il n'y paraît, car toutes les terres que nous connaissons aujourd'hui étaient en fait * ahem * soulevées hors des océans, ce qui rend l'inondation théorique si ce n'est techniquement provoquant le retrait des eaux.

Problèmes avec l'arche

Voir l'article principal sur ce sujet: Noah's Ark

L'histoire de Noé et de son arche est au cœur du mythe du déluge mondial. En effet, l'arche joue un rôle aussi important dans l'histoire du déluge que l'eau et le déluge lui-même - et est tout aussi, sinon plus, irréalisable. que les inondations. Le plan général déclare que Dieu avertit Noé de la catastrophe imminente et lui ordonne de passer des années à construire une grande arche pour sauver les animaux de l'extinction. L'Arche chevauche les eaux pendant la durée de l'inondation tandis que tout le reste, y compris les poissons (pas de très bons nageurs, apparemment!), Se noie. En conséquence, seuls la famille de Noé et deux de chaque animal (ou quatorze, selon l'histoire biblique que vous croyez) survivent au déluge et, malgré le goulot d'étranglement génétique cela aurait causé, le monde est joyeusement repeuplé.

Rassembler les animaux

Rassembler les animaux était un travail ardu. Voir l'article principal sur ce sujet: Amener les animaux dans l'arche

Il existe deux versions de cette histoire. Dans Genèse 6: 19-21 , Dieu dit à Noé d'amener deux de chaque animal sur Terre. Mais alors dans Genèse 7: 2-3 , Dieu dit à Noé qu'il doit amener sept de chaque animal pur et deux de chaque animal impur sur l'Arche (la distinction `` propre '' et `` impur '' aurait été définie selon les règles de ce qui est ou n'est pas kascher ). L'histoire du déluge le plus souvent enseignée à l'école du dimanche est la première version, que deux de chaque «genre» d'animaux étaient présents sur l'arche de Noé (et en omettant la deuxième version).

Cela pose un problème logistique incroyable, probablement insurmontable. Noé n'aurait jamais pu voyager partout dans le monde et rassembler tous les animaux dont il avait besoin sur son arche. Même s'il n'avait pas à le faire, et que Dieu avait simplement fait partir les animaux au hasard pour la Mésopotamie, cela n'aurait toujours pas été le cas. travaillé. Certains animaux auraient dû faire des voyages incroyables depuis des endroits comme Amérique du Sud et Australie . C'est impossible; la plupart des créatures auraient rencontré des difficultés insurmontables pour accéder à l'arche.

Certains animaux ne savent pas nager, ce qui rendrait impossible un voyage depuis des terres non liées à la Mésopotamie. D'autres animaux se déplacent si lentement qu'ils seraient morts avant d'arriver à l'Arche. Des créatures comme les oiseaux dodo, qui venaient d'habitats protégés et n'avaient jamais eu à faire face à la prédation auparavant, auraient été la proie impitoyable de prédateurs supérieurs tels que loups et les grands chats. Certains animaux, comme les koalas, nécessitent des régimes spéciaux que l'on ne trouve que dans certains endroits du monde, et s'ils avaient quitté l'habitat où leur nourriture poussait, ils seraient morts de faim. Et il existe des millions d'espèces dans le monde, principalement des arthropodes.

Pourquoi les animaux aquatiques, y compris les poissons, les éponges et les coraux, sont-ils exclus de l'équation? Est-il supposé qu'ils passeront un bon moment dans le déluge, même si ce n'est pas le cas? Noah les a-t-il tous rassemblés? Ou juste quelques milliers, qui ont spéculé de manière absurde rapidement en cinq mille ans? Ce serait une affirmation amusante de la part de personnes qui affirment fréquemment que l'évolution ne pourrait pas se produire assez rapidement pour expliquer l'émergence de nouvelles formesdes millionsd'années.

Savoir quels animaux étaient `` propres ''

Selon Genèse chapitre 7, Noé a dû prendre sept couples de bêtes pures et seulement deux de bêtes impures. ( Genèse 7: 2-3 ) (contredisant Genèse 6 qui ordonne de ne prendre qu'un couple de chaque bête sur Terre) Mais les animaux n'étaient pas classés auparavant Moïse et sa loi ( Lévitique Onze; Deutéronome 14). Comment Noah a-t-il pu en savoir plus il y a plus de 1 200 ans? (Selon la chronologie biblique, le Grande inondation s'est produite vers 2400 avant notre ère, et la loi a été donnée vers 1200 avant notre ère.) Et si cette distinction a été donnée par Dieu à Noé (une revendication créationniste), pourquoi n'a-t-elle pas survécu après lui, avant Moïse, et n'a été suivie que par Noé?

Prendre soin des animaux

Une interprétation artistique des animaux embarquant dans l'arche. (Quoi non dinosaures ?) Voir l'article principal sur ce sujet: Prendre soin des animaux dans l'arche de Noé

Prendre soin des animaux sur l'arche de Noé aurait également été impossible. Le simple fait de les nourrir aurait été plus que ce que Noah et sa famille auraient pu réussir. Cependant, les lions, les tigres et les ours (oh mon Dieu!) Auraient eu leur choix d'un certain nombre d'espèces (maintenant éteintes) (et même L'une et l'autre !) quand le clan Noah a tardé à amener la nourriture sous les ponts. Et que nourrissaient-ils tous ces carnivores voraces s'ils devaient garder en vie des paires de tous les autres animaux? Noah a-t-il inventé le surgélateur?

Survie des espèces aquatiques

Voir l'article principal sur ce sujet: Survie des espèces aquatiques lors de l'inondation mondiale

Il n'y avait pas de vie marine sur l'arche, donc chaque espèce aquatique observable que nous voyons aujourd'hui, selon le mythe du déluge, devait avoir survécu aux 376 jours du déluge. C'estextrêmementpeu probable, car une inondation complète de la Terre produirait une telle écologique changements que la plupart des espèces aquatiques mourraient.

Depuis la plupart poisson sont sensibles aux changements de salinité de l'eau, lorsque la montée des océans d'eau salée mélangée aux lacs et rivières d'eau douce, les espèces d'eau douce et d'eau salée seraient mortes. Les turbulences extrêmes auraient également tué les poissons qui sont restés près du fond de l'océan; les petits poissons qui vivent sur les récifs auraient été frappés à plusieurs reprises contre les rochers et la boue. Et de nombreux poissons auraient également été étouffés par les sédiments soulevés par le déluge.

Intégrité de l'arche de Noé

Pendant le grand déluge, l'arche de Noé aurait été confrontée au temps le plus brutal de l'histoire du monde. Une `` étude '' par Réponses dans la Genèse affirme que l'Arche aurait pu résister à des vagues allant jusqu'à 30 mètres de haut sans se renverser. Les vagues dans les tempêtes océaniques modernes peuvent atteindre des hauteurs allant jusqu'à 31 mètres. Le monde entier étant inondé, nous aurions probablement vu des vagues d'une bien plus grande ampleur. Avec une récupération illimitée, les vagues pourraient avoir atteintMilliersEn hauteur. Cependant, il semble probable qu'un navire en bois, même des estimations les plus prudentes (bien que toujours plus gros que la plupart, sinon tous, des navires à la hauteur de l'ère de la chose quotidienne en bois) n'aurait pas été en mesure de survivre pendant longtemps en mer, certainement pas pendant 40 jours, ou peut-être même 4, car les bois se seraient déformés, l'eau se serait infiltrée et aurait coulé la fichue chose, nous évitant ainsi beaucoup de problèmes. Dieu a peut-être été légèrement embarrassé, cependant.

Choses qui se sont produites pendant le déluge

Stèle de la victoire représentant des soldats akkadiens, vers 2250 avant notre ère.

Le 3 millénaire avant notre ère s'étend du début à l'âge du bronze moyen. Il représente une période de temps pendant laquelle impérialisme , ou le désir de conquérir, a pris de l'importance, dans les cités-états du Moyen-Orient , mais aussi dans toute l'Eurasie, avec Indo-européen expansion en Anatolie, en Europe et en Asie centrale. La civilisation antique Egypte monte à un sommet avec l'Ancien Empire. On estime que la population mondiale a doublé au cours du millénaire, pour atteindre quelque 30 millions de personnes.

Aperçu

Le millénaire précédent avait vu l'émergence de civilisations avancées et urbanisées, une nouvelle métallurgie du bronze étendant la productivité du travail agricole et des moyens de communication très développés sous forme d'écriture. Au 3 millénaire avant notre ère, la croissance de ces richesses, à la fois intellectuellement et physiquement, est devenue une source de discorde sur la scène politique, et les dirigeants ont cherché à accumuler plus de richesse et plus de pouvoir. Parallèlement à cela, les premières apparitions de la méga-architecture, de l'impérialisme, de l'absolutisme organisé et révolution .

Les civilisations de Sumer et d'Akkad en Mésopotamie sont devenues un ensemble de cités-états volatiles dans lesquelles la guerre était courante. Des conflits ininterrompus ont épuisé toutes les ressources, énergies et populations disponibles. Au cours de ce millénaire, de plus grands empires ont succédé au dernier, et les conquérants ont grandi en stature jusqu'au grand Sargon d'Akkad fait un tas de vidéos fastidieuses a poussé son empire dans toute la Mésopotamie et au-delà. Sa taille ne sera surpassée qu'à l'époque assyrienne 1500 ans plus tard.

Dans l'Ancien Empire d'Égypte, l'idée d'ambition absolue était davantage définie par les conquérants. Des expéditions militaires ont été envoyées dans tout le royaume pour ramener des milliers de des esclaves à la fois. L'Égyptien pyramides ont été construits au cours de ce millénaire et resteront les plus hautes et les plus grandes constructions humaines pendant des milliers d'années. Toujours en Égypte, les pharaons ont commencé à se posturer comme vivants Dieux fait d'une essence différente de celle des autres êtres humains. Même en Europe, qui était encore largement néolithique à la même époque, les constructeurs de mégalithes construisaient leurs propres monuments géants. Au Proche-Orient et en Occident au cours du 3 millénaire avant notre ère, les limites ont été repoussées par les architectes et les dirigeants.

Vers la fin du millénaire, l'Égypte est devenue le théâtre de la première révolution populaire enregistrée dans l'histoire. Après de longues guerres, les Sumériens ont reconnu les avantages de l'unification en une forme stable de gouvernement national et sont devenus un État technocratique complexe, relativement pacifique et bien organisé, appelé la 3 dynastie d'Ur. Cette dynastie allait plus tard s'engager dans une vague d'envahisseurs nomades connus sous le nom d'Amoréens, qui devaient jouer un rôle majeur dans la région au cours des siècles suivants.

Événements

Ruines de la grande ville d'Ur.
  • Syrie : Fondation de la ville de Mari (2900 avant notre ère)
  • Irak : Création du royaume d'Elam
  • Germination du pin bristlecone 'Methuselah' environ 2700 avant notre ère, le plus ancien vivant connu arbre
  • Fondation de Lagash à Sumeria
  • Âge d'or d'Ur en Mésopotamie. (2474-2398 avant notre ère)
  • L'Egypte ancienne La période de l'Ancien Empire (2600 BCE –2100 BCE)
  • Civilisation unifiée de la vallée de l'Indus (2600 avant notre ère)
  • Les Indo-Européens envahissent la Grèce pour la première fois (2300 siècle avant notre ère)
  • La culture mégalithique et cordée et le peuple Beaker s'épanouissent en Europe.
  • milieu à la fin du 3e millénaire, immigration hellénique vers le continent grec.

Changements environnementaux

  • Migration majeure des Sahariens centraux vers l'Afrique de l'Ouest, probablement en raison de changement climatique à partir du 4 millénaire avant notre ère.

Personnes importantes

Pyramide de Djoser.
  • Djoser, roi d'Egypte, commande la pyramide à degrés de Saqqarah.
  • Gilgamesh, cinquième roi de la première dynastie d'Uruk, immortalisa dans la première œuvre littéraire du monde l'épopée de Gilgamesh (vers 2600 siècle avant notre ère)
  • Khufu, roi d'Egypte, constructeur de la grande pyramide de Gizeh
  • Urukagina, roi de Lagash, crée le premier code judiciaire connu. (24e siècle avant JC)
  • Lugalsaggizi, roi d'Uruk et d'Umma, conquiert Lagash (2371-2347 avant JC)
  • Sargon le Grand, fondateur de l'empire d'Akkad et de Sumer (2371-2316 avant JC, chronologie moyenne)
  • Ur-Nammu fondateur de la 3 dynastie d'Ur (2112–2095 BC chronologie moyenne)
  • Les trois août et les cinq empereurs de Chine

Des cultures

  • Ancienne période élamite (vers 2700–1600 avant notre ère)
  • Culture Corded Ware (également culture Battle-hache ou culture Single Grave)
  • culture Maikop tardive
  • culture de la fin de Vinca
  • culture tardive de Funnelbeaker
  • Culture du bain
  • Culture d'amphores globulaires
  • début de la culture du bécher
  • Culture Yamna, culture des catacombes, lieux probables de satémisation indo-européenne.
  • la culture Sintashta-Petrovka-Arkaim émerge de la culture des catacombes d'environ 2200 av.J.-C., lieu probable de proto-indo-iranien.
  • Ancien complexe de cuivre de la région des Grands Lacs.
  • Selon la linguistique historique, les proto-Algonquiens auraient vécu à cette époque.
  • Sans compter les proto-indo-européens, qui vivaient vers 4000 avant notre ère, près de 2000 ans avant que l'inondation supposée n'ait lieu.

Inventions, découvertes, introductions

  • Poterie développée dans les Amériques (3000 avant notre ère)
  • Enregistrement chinois un comète
  • Construction de la grande pyramide de Gizeh (2600 avant notre ère)
  • Voiles utilisées sur les navires (2000 avant notre ère)
  • Premières ziggourats construits à Sumer
  • Les civilisations du Proche-Orient entrent dans l'âge du bronze vers 3000 avant notre ère
  • La plus ancienne roue médicinale connue construite dans les Amériques
  • Le bronze et la métallurgie introduits à Irlande .
  • Le char émerge en Asie centrale juste avant 2000 avant notre ère

Monuments culturels

  • Achèvement de la grande pyramide de Gizeh
  • Achèvement de la première phase de Stonehenge monument dans Angleterre
  • Era of Buena Vista Pyramid / Observatory au Pérou

Formations géologiques fragiles

Cela aurait été annulé s'il y avait eu une inondation mondiale Voir l'article principal sur ce sujet: Géologie des inondations

L'inondation mondiale, si elle s'était produite, aurait détruit de nombreuses formations géologiques. Si vous regardez des photos du fond de l'océan, vous remarquerez qu'il y a très peu de roches empilées en colonnes. Une étude réalisée par plusieurs «scientifiques» de la création met la vitesse de l'océan à une vitesse variant entre 40 et 80 mètres par seconde. Les piliers rocheux sont incapables de survivre aux courants aussi rapidement. Même des courants océaniques à des vitesses normales auraient détruit certains des spécimens les plus fragiles qui existent aujourd'hui.

Couches fossiles

Répéter les couches de charbonFalaises blanches (et non grises) de Douvres

Face à l'existence de littéralementdes millionsdes couches géologiques annuelles déposées les unes sur les autres dans la Terre, de nombreux jeunes créationnistes de la Terre (YEC) insistent sur le fait que c'est le déluge mondial qui a déposé ces couches.

Comment était le enregistrement fossile triés dans un ordre pratique pour évolution s'ils étaient couchés dans l'agitation d'un seul déluge? Cela est généralement rejeté avec un signe de la main en disant que les animaux se sont rapidement triés en fonction de leur capacité à rivaliser pour les hauteurs qui rétrécissent.

Il néglige une question importante: depuis fossile Les couches ont été vraiment construites sur des millions d'années, il y avait suffisamment de temps pour accumuler une couche cohérente de cadavres de nombreuses générations d'animaux sur de vastes étendues. Vous pourriez déterrer une couche de fossiles de trilobites à Boise, par exemple, et elle aurait la même densité de fossiles de trilobites que la même couche à Kansas City. Donc, si vous relisez l'histoire de Noé dans cette observation, le monde antédiluvien doit avoir été des trilobites mur à mur, sans parler de tous les autres animaux des autres couches. En fait, il doit y avoir eu beaucoup plus d'animaux que la biosphère ne pouvait raisonnablement en supporter, tout cela parce que les YEC compressent un milliard d'années de construction fossile en quelques semaines.

L'explication ne tient pas non plus compte des plantes fossilisées, qui présentent le même type d'ordre que les fossiles animaux, et qui ne sont pas réputées pour leur capacité à fuir les crues montantes. La répétition de séries de couches au sein des mesures du charbon indique des cycles de sédimentation plutôt que d'être déposées dans le cadre d'un seul événement. Les immenses strates calcaires du Carbonifère, constituées de restes d'innombrables coquillages marins, nécessitent de longues périodes d'eau propre. Toute inondation aurait mélangé les restes avec du limon et du sable pour nous donner les falaises grises de Douvres plutôt que les blanches que nous voyons aujourd'hui.

Ilégalementne parvient pas à expliquer pourquoi les couches fossiles forment des coupures strictes, plutôt que des tendances statistiques. Où sont les «grimpeurs» faibles ou blessés plus bas dans les archives fossiles? On s'attendrait à ce que des animaux individuels au sein d'une espèce aient des capacités physiques différentes, et donc s'installer à différents niveaux, mais cela n'est jamais observé: les fossiles d'une espèce donnée se trouvent dans une bande très étroite dans les archives fossiles, et jamais avant ou après .

Survie animale après les inondations

Voir l'article principal sur ce sujet: Survie animale après l'inondation L'étrange maison flottante de Noé? arche avec les animaux à l'intérieur. Notez les cadavres dans l'eau ci-dessous.

Après le déluge, les animaux de l'arche auraient dû faire face à des difficultés extrêmes. Les populations de moins de 20 membres sont presque certainement vouées à l'extinction. Après l'arche, il y aurait eu 2 de la plupart des animaux et 7 de quelques les mammifères plus 14 de tous des oiseaux . Ces animaux auraient dû affronter certaines des conditions les plus dures que le monde ait jamais connues. Une crue de 376 jours aurait tué toute la vie végétale, tandis que des courants océaniques entre 40 et 80 mètres par seconde auraient tout emporté et enfoui la terre sous une couche de sédiments. Cela ne tient même pas compte du temps qu'il aurait fallu aux eaux pour reculer. Parce que la planète entière est maintenant de l'eau, les eaux de crue ne peuvent s'écouler nulle part et ne peuvent être éliminées que par évaporation. Sur la base du taux d'évaporation de l'eau de 2 mm / jour, il aurait fallu * 4 milliards et 420 millions * jours pour que les eaux de crue s'évaporent toutes. Si la terre est couverte d'eau pendant 12,1 millions d'années, tout ce que nous savons et aimons en tant qu'animal est définitivement mort, y compris Noé.

Les herbivores post-inondation n'auraient absolument rien eu à manger; la plupart d'entre eux seraient morts de faim. Les créationnistes affirment que la grande inondation a déposé des mètres de sédiments sur toute la terre. Les graines plus lourdes que les particules de limon auraient été les premières à se déposer, enfouies bien plus profondément que les quelques centimètres de profondeur dont les graines ont besoin pour germer. Les quelques graines qui ont été enfouies assez près de la surface pour germer ne fourniraient pas assez de végétation pour nourrir tous les herbivores de l'arche. De nombreux animaux se nourrissent de grands arbres ou de leurs fruits, ils devraient donc jeûner longtemps après la fin du déluge.

Les carnivores et les omnivores de l'arche de Noé auraient une source de nourriture viable, pendant un certain temps au moins: les autres animaux de l'arche. Les carnivores et les omnivores auraient rapidement mangé tous les herbivores, puis dans quelques mois se seraient retournés les uns sur les autres (Le carnage!) Et auraient fini par mourir de faim. Les explications créationnistes pour cela n'ont aucun sens; ils prétendent que les carnivores mangeaient des cadavres, des champignons et même des légumes! Les animaux mangent rarement des cadavres de plus d'un mois. L'affirmation selon laquelle ces animaux auraient volontiers mangé des cadavres âgés de plus d'un an et probablement enterrés sous des mètres de sédiments est sans raison. La plupart des carnivores sont incapables de manger des légumes et les champignons ne poussent pas de manière trop prolifique au Moyen-Orient.

Après que les eaux de crue se soient calmées, les animaux auraient eu de graves difficultés à trouver de l'eau douce et seraient morts de déshydratation. L'inondation aurait salé le sol, de sorte que toute eau de ruissellement aurait eu de fortes concentrations de sel. La plupart des animaux, à moins qu'ils ne soient spécialement adaptés, ne peuvent pas et ne veulent pas boire d'eau salée.

Les survivants de l'arche auraient également fait face à des difficultés extrêmes de reproduction. L'inondation aurait détruit les structures nécessaires à la reproduction. Les espèces aviaires comme l'aigle ont besoin d'arbres élevés pour faire leurs nids. Ceux-ci n'existeraient pas pendant de nombreuses années après le déluge, date à laquelle la capacité de reproduction des oiseaux se serait détériorée, conduisant à l'extinction de ce type.

Survie des plantes après les inondations

Conformément au parti pris habituel que les genstotalementoublier les non-animaux quand il s'agit de parler de la vie (c.-à-d. Plantae, champignons, protistes, archées, Les bactéries , ou quelle que soit la version actuelle de structure taxonomique dit), personne ne pense à ce qui arrive aux plantes? Hormis le contexte d'alimentation des animaux, les plantes sont presque totalement ignorées. Cela pourrait être agité de la main, alors que l'histoire se termine avec Noah envoyant une colombe à la recherche de terres. Il est ensuite revenu avec une branche d'olivier ( Genèse 8:10 ), comme si d'une manière ou d'une autre les plantes avaient toutes survécu miraculeusement et que l'eau ne laissait aucune trace en s'évacuant (l'un des énormes trous de l'intrigue de l'histoire de Genesis). Souvent, les plantes survivent à des inondations intenses et les plaines inondables peuvent même en bénéficier. Cependant, avec les turbulences massives, les sédiments excessifs, les 8,84 km de profondeur d'eau qui auraient bloqué toute la lumière du soleil vers la terre ferme et la durée d'un an de l'inondation, cela ne fonctionne tout simplement pas. Tout aurait été complètement anéanti.

Après cela, de nombreuses espèces de vie non animale s'éteindraient car à aucun moment de l'histoire Noé ne s'intéresse à la préservation des graines, à la culture de bactéries ou à la conservation de spécimens de champignons. En supposant qu'il l'était, et que cela a été simplement omis de la Bible pour une raison quelconque, alors cela ne fait que travailler davantage sur une tâche déjà hilarante et invraisemblable. La vie végétale aurait sans aucun doute été éradiquée avec la vie animale sur Terre, de sorte que le seul espoir pour une vie végétale future aurait été de toutes les graines qui auraient survécu. Les graines des plantes terrestres ont tendance à germer spontanément dans l'eau et, sans un bon sol pour s'enraciner, meurent assez rapidement. Les plantes aquatiques ont des résultats mitigés lorsque leurs graines sont stockées dans l'eau: bien qu'elles soient certainement dans le bon environnement, beaucoup ne restent pas viables après plus de 6-7 mois de trempage dans l'eau sans germer - alors comment auraient-elles pu survivre à l'inondation?

Même dans ce cas, en supposant que les graines ont survécu, les conditions n'auraient presque certainement pas été propices à la repousse de la végétation. Les masses de limon et de débris auraient été assez uniformes à travers le monde - l'inondation étaitglobal, rappelles toi? - pourtant, différentes plantes se sont adaptées à différentes conditions et à différents types de sols. Afin de se reproduire et de se propager, de nombreuses plantes ont besoin d'une relation symbiotique avec des animaux ou des insectes pour la pollinisation et la dispersion des graines. Souvent, cela peut être remarquablement spécifique, avec seulementuneespèces de plantes travaillant avecuneespèces d'insectes. Si certaines espèces végétales peuvent polliniser et disperser les graines uniquement avec le vent, un environnement réduit à quelques individus répartis sur toute la planète, dans des conditions hostiles, n'y est guère propice.

En bref, les problèmes avec leanimauxsont en fait le moindre des problèmes avec l'histoire des inondations. Les plantes sont le premier échelon de l'échelle trophique, photosynthétisant directement l'énergie solaire en nourriture et, en tant que sous-produit, elles transforment le dioxyde de carbone étouffant en un produit respirable. oxygène . Sans la capacité de maintenir une biosphère entièrement végétale tout au long du déluge, la tâche de Noé serait vaine!

Re-population

Espérons que ce bel arc-en-ciel vous distrait du fait que vous devrez commencer à baiser les membres de votre famille.

L'histoire du déluge mondial exige que seulement huit personnes soient restées en vie en 2349 avant notre ère, étant donné la norme Chronologie Ussher . Outre le fait que trois frères et leurs femmes seraient les ancêtres de tous ceux qui vivent aujourd'hui ( et jusqu'à 7 pour chaque 'genre' d'animal sur la planète), cela ne laisse tout simplement pas assez de temps aux humains ou aux animaux pour repeupler la terre étant donné des taux de croissance démographique raisonnables. En 2000 avant notre ère, seulement 350 ans après le déluge, la population mondiale était de 27 millions d'habitants. Pour passer d'une population de huit à une population de 27 millions en 350 ans, il faudrait un taux de croissance démographique annuel moyen de 4,4% - ce qui n'est que légèrement inférieur au plus élevétaux de natalitédans le monde aujourd'hui. Cependant, le taux de natalité et la croissance démographique ne sont pas la même chose, et un taux de natalité aussi élevé implique des raisons pour lesquelles les gens ont beaucoup d'enfants très jeunes. Les pays qui affichent aujourd'hui les taux de natalité les plus élevés ont des taux élevés de maladies infectieuses et de décès, une faible espérance de vie et une instabilité politique, avec un âge médian de 15 ans et un taux de croissance démographique bien inférieur au taux de natalité. Cela ne ressemble pas beaucoup à la société des pères surhumains de nations qui ont prétendu avoir vécu pendant cet intervalle, mais les sociétés stables où l'on peut raisonnablement s'attendre à ce que les enfants atteignent l'âge adulte ont tendance à avoir des taux de natalité beaucoup plus bas.

Un problème pire est l'exigence pour trois couples de produire suffisamment de descendants en un siècle à peine pour construire le Tour de Babel . Étant donné que la tour était plus menaçante pour Dieu que des choses comme la Grande Pyramide (qui comptait environ 30 000 personnes), il faudrait raisonnablement qu'il s'agisse d'un projet au moins aussi vaste. Multiplier la population par 5 000 en 100 ans pour produire suffisamment de travailleurs nécessiterait un taux de croissance annuel d'environ 9%. Ceci est proche de ce qui est biologiquement possible pour les humains et obligerait la plupart des femmes à passer la plupart de leurs années de procréation enceintes, en particulier leurs premières années. Cela exigerait encore une mortalité infantile et maternelle assez faible, ce qui est au-delà des moyens de la technologie de l'âge du bronze, et cela produirait une société avec un âge médian d'environ sept ans, chaque adulte ayant plusieurs jeunes enfants à charge. Cela ne semble pas très propice à la construction de mégastructure.

Un problème encore plus grave est que les espèces qui se reproduisent sexuellement, réduites à une population de huit individus, subissent souvent une situation catastrophique (et presque certainement en voie d'extinction). goulot d'étranglement génétique ; et plus la ré-expansion de cette population est rapide, plus la consanguinité est intense et plus le taux de propagation des caractères récessifs nuisibles est grand. Seulement dans leextrêmementUn cas peu plausible dans lequel les six individus se sont avérés ne présenter aucun ou très peu de traits récessifs nocifs pourrait y avoir une possibilité de repeuplement sans conséquences graves pour la survie de l'espèce - mais ce cas n'expliquerait pas l'existence de troubles génétiques récessifs connus. Compte tenu de ces troubles et autres polymorphismes, il y a trop de allèles chez les humains modernes, peut-être être considéré comme l'héritage de six individus, qui pourraient tout au plus transmettre douze versions d'un gène particulier. Des études génétiques ont en fait révélé la présence d'un goulot d'étranglement génétique dans la préhistoire humaine, mais ce scénario est environ 66000 ans trop tôt et au moins 2000 personnes trop peuplées pour le récit du déluge.

Les Amériques

En jetant quelques-uns des aspects les plus extrêmes de l'inondation, il y a encore des problèmes. Même si l'inondation n'a couvert que les plus hautes montagnes du Proche-Orient, comme le mont. Ararat, cela équivalait toujours à une inondation qui était de 5100 mètres (17000 pieds) au-dessus du niveau moyen de la mer, qui couvrirait toutes les Amériques à l'exception de certains sommets des Andes et Alaska , et tous ces gens auraient eu peu de temps pour préparer une année de nourriture et migrer vers les hauteurs dans des conditions qui déverseraient 5100 mètres d'eau en 40 jours. Les Amériques auraient donc été complètement dépeuplées. Puisque l'inondation est un événement supposé récent, il n'y aurait pas eu de pont terrestre entre Russie et l'Alaska pour apporter de nouveaux ancêtres du peuple amérindien que nous avons aujourd'hui. À moins bien sûr que Noah ne s'arrête aux Amériques (et peut-être en Australie avec un argument similaire) pour placer un fils sans nom et une belle-fille sans nom similaire là-bas, ce qui fait de Noah la première personne à faire le tour de la terre 3000 ans avant Ferdinand. Magellan a fait le découvreur du Nouveau Monde.

Japon

Fait intéressant, quelque 19 siècle Japonais les chercheurs, notamment Hirata Atsutane et Motoori Norinaga, ont utilisé les légendes des inondations mondiales d'autres parties du monde pour plaider en faveur de la suprématie de la Dieux japonais et les Japonais , qui n'ont aucune histoire d'inondation. Ils ont affirmé que le fait que le Japon n'ait connu aucune inondation montrait qu'il était à la fois le point le plus élevé de la Terre et, combiné à d'autres facteurs, également le `` centre '', dans la mesure où la surface d'un globe en a un, ce qui en fait l'endroit le plus proche sur Terre. au royaume des dieux. Cela leur démontrait la véracité du mythe de la création japonaise, dans lequel le Japon est avant tout.

arc-en-ciel

Une interprétation du «premier» arc-en-ciel. Voir l'article principal sur ce sujet: arc-en-ciel

Dans Genèse 8, peu de temps après le déluge, Dieu a créé une alliance avec l'homme disant qu'il n'enverra plus jamais un déluge pour tuer toute vie. Pour sceller cette alliance, la Bible prétend que Dieu a créé l'arc-en-ciel, ce qui implique qu'il n'y a jamais eu d'arc-en-ciel avant le déluge. À l'ancien hébreu auteurs de ce récit, qui ignoraient complètement la science moderne et croyaient que l'arc-en-ciel était un objet physique, cela aurait semblé parfaitement plausible, mais sous l'examen minutieux de la science moderne, cette idée n'a aucun sens. Il n'y a que trois scénarios possibles qui créent un environnement où les arcs-en-ciel ne se formeraient pas.

Il n'y a pas eu de pluie.
Le texte biblique déclare qu'une rosée arroserait le sol chaque matin. Cela impliquerait qu'il ne pleuvait pas dans le délai du récit. Une manière scientifique de tester cette affirmation serait de prouver ou de réfuter les implications que cette affirmation aurait.
Il n'y avait pas de soleil.
La part écrasante de la vie terrestre dépend de la lumière du soleil; dans ce scénario, toute cette vie serait évidemment morte. Les quelques espèces de microbes restantes qui tirent leur énergie des évents hydrothermaux auraient été tuées par la turbulence.
La lumière ne s'est pas réfractée.
Si lumière n'a pas réfracté, la vue serait impossible. Il est réfractant à la lumière dans la lentille du œil qui permet la vue en focalisant la lumière sur la rétine.

La seule autre possibilité serait que, d'une manière ou d'une autre, Dieu ait réussi à faire en sorte que la lumièrea faitréfracter, justene pasà travers l'eau. Personne ne sait comment cela est possible.

Autres bizarreries dans le récit

Nombre d'animaux

La Bible est contradictoire sur le nombre d'animaux que Noé a dû prendre. Genèse 6 déclare très clairement que Noé a dû prendre deux de chaque sorte, y compris deux des oiseaux:

Et de toute chose vivante de toute chair, tu en apporteras deux de chaque espèce dans l'arche, pour les garder en vie avec toi; ils seront des hommes et des femmes. Des oiseaux selon leur espèce, et du bétail selon leur espèce, de tout ce qui rampe de la terre selon son espèce, deux de chaque espèce viendront vers toi pour les garder en vie.( Genèse 6: 19-20 )

Genèse 7 s'accorde en partie avec Genèse 6, mais elle dit qu'au lieu de deux des oiseaux, Noé devait prendre sept des oiseaux:

De toute bête pure, tu prendras vers toi par sept, le mâle et sa femelle; et des bêtes qui ne sont pas propres par deux, le mâle et sa femelle. Des oiseaux aussi de l'air par sept, le mâle et la femelle; pour garder la semence vivante sur la surface de toute la terre.( Genèse 7: 2-3 )

Fils de Dieu

Les deux premiers versets de Genèse 6: 1-2 contredisent 2000 ans d'enseignement de l'église ainsi que la Bible elle-même.

Et il arriva, lorsque les hommes commencèrent à se multiplier sur la surface de la terre, et que des filles leur furent nées, que les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles; et ils les prirent pour femmes parmi toutes celles qu'ils choisissaient.

La `` version anglaise contemporaine '' de la Bible décrit les fils de Dieu comme des `` êtres surnaturels '' ( Genèse 6: 4 .

Durée de vie humaine

Main article: Longévité biblique

Après que Dieu a vu à quel point l'humanité est méchante, il décrète une limite supérieure à l'âge des humains.

«À l'avenir, leur durée de vie normale ne dépassera pas 120 ans.

Cette déclaration est contredite par le fait que Noé a vécu 350 ans de plus après le déluge ( Genèse 9:28 ). Bien que lui et toutes les autres exceptions ( Genèse 11: 11-32 ) a pu être grand-père Alors que le chiffre de 120 ans est souvent présenté comme l'âge maximum approximatif pour les humains, les humains modernes ont été documentés comme vivant un peu plus de 120 ans. Plus précisément, le record est détenu par Jeanne Calment, décédée à l'âge de 122 ans. Ce record est susceptible d'être battu à l'avenir, car plus de personnes que jamais vivent au-delà de 100 ans.

Cependant, comme il a dit «normal», cela pourrait signifier «typique», ce qui signifie que les valeurs aberrantes statistiques telles que Jeanne Calment ne sont que des valeurs aberrantes statistiques acceptables. Mais 120 ans n'est pas typique de loin. L'espérance de vie moyenne dépend beaucoup de l'endroit où vous vivez, de votre statut social, de votre état de santé général et de votre profession. Tenant compte de la mortalité infantile,moyenl'espérance de vie a été bien inférieure à 120 ans pendant la majeure partie de l'existence humaine. Ce n'est que ces dernières années, et grâce en grande partie à la réduction de la mortalité infantile, que ce chiffre est passé au-dessus de 50. Malgré cela, le «décès par vieillesse» typique se situe toujours dans la région de 60-80, encore une fois en fonction de divers d'autres facteurs, et nulle partprès120.

géants

La Bible affirme qu'avant et après le déluge, il y avait 'géants».

Genèse 6: 4 Il y avait des géants sur la terre à cette époque;
Nombres 13:33 Et là, nous avons vu les géants, les fils d'Anak

Les géants décrits dans la Bible étaient intelligents et pouvaient parler, ils n'auraient donc pas été classés comme des animaux. Cela signifie que Noé ne les aurait pas emmenés sur l'Arche. Il y a aussi le problème de leur taille; les géants décrits dans la Bible font que les autres ressemblent à des `` sauterelles '' selon les Nombres, bien que cela puisse être un peu métaphorique - comme c'est le cas dans une grande partie de la Bible au cas où littéralistes pas déjà compris. Le livre d'Amos trouvé dans la Bible hébraïque les décrit comme «dont la hauteur est égale à la hauteur des cèdres», des arbres qui atteignent 60 mètres de hauteur. Premier livre de Samuel 17: 4 décrit Goliath comme «six coudées et une portée», environ 10 pieds (3 mètres). Les restes de ces géants ou de tout autre singe / humanoïde de cette taille n'a pas encore été découvert, même si cela n'a pas empêché les gens de sauter dessus meme et tomber pour certains intéressants canulars . Les plus grands humains enregistrés mesurent tous moins de 9 pieds (même Robert Wadlow, bien que sa croissance n'ait montré aucun signe de ralentissement au moment de sa mort prématurée), et sont généralement grands en raison d'une anomalie génétique ou hormonale et dans de nombreux cas souffrent de débilitante maladies à cause de cela et meurent jeune. Il est peu probable qu'une race ou une tribu de ces personnes excessivement grandes existe. D'autres livres sont plus modestes, et Benaiah est décrit comme 7-1 / 2 pieds, ce qui est plus conforme aux tailles connues de personnes de grande taille qui sont encore fortement bâties et encore physiquement aptes, comme les lutteurs professionnels et les joueurs de rugby.

Continuité des civilisations anciennes

Au 4 millénaire avant notre ère, plusieurs civilisations anciennes - notamment l'Égypte ancienne et la vallée de l'Indus - avaient existé et continuaient d'exister, sans aucun signe d'extinction totale suite à une inondation mondiale. L'Égypte a uneécrithistoire remontant à environ 3100 avant notre ère, (plus des preuves archéologiques d'habitation continue remontant à 9000 avant notre ère - voir aussi Créationnisme de la jeune Terre ) et les seules inondations dont ils ont parlé étaient la crue annuelle du Nil qui irriguait leurs cultures.

Pourquoi s'embêter?

Une autre chose un peu étrange est la solution étrangement trop compliquée dont Dieu a apparemment décidé qu'il avait besoin pour tuer tout le monde et tout. Faire construire une arche, amener les animaux, prendre soin d'eux, réorganiser la géologie de la planète, trouver toute cette eau, faire manger aux animaux quelque chose après la disparition de l'eau, etc. C'est une solution extrêmement compliquée pour un omnipotent étant. Toute une série d'actes magiques, petits et grands, qu'il aurait fallu microgérer quand tout ce qu'il avait à faire était d'agiter un bras (ou n'importe quel appendice qu'il agite en jetant des sorts) et de faire mourir ou disparaître les gens qu'il n'aimait pas. . Où est l'omnipotence?

Si Dieu est vraiment tout-puissant, omniscient , et tout aimant - comme les bons créationnistes voudraient nous le faire croire - pourquoi le déluge est-il même nécessaire en premier lieu? On nous dit que c'est parce que le monde était devenu si `` complètement pécheur '' (bien sûr, on ne définit jamais de quelle manière ils étaient pécheurs, ou comment ils étaient censés savoir qu'ils étaient `` pécheurs '' ou même de quel `` péché '' même était à ce moment-là. Cette petite pépite d'informations n'arrive pas avant Exode et même alors seulement à son flocon de neige spécial tribu de personnes). Pour l'instant, ignorons le fait que la Bible 'solution finale' n'a même pas vraiment accompli grand-chose (quelque chose qu'un dieu omniscient aurait dû savoir) et les gens ont encore péché après cela, ou le fait que s'il s'agissait vraiment de `` tuer tout le monde '', il existe des moyens beaucoup plus efficaces de allez-y ( pandémie , radiation éclatement, masse suicidaire tendances provoquées par un marathon du Jackie Gleason Show, etc.) Concentrons-nous plutôt sur l'acte lui-même. Par définition, un dieu aimant tout devrait chercher à trouver la solution la plus humaine possible à tout problème qui profite au plus grand nombre de personnes de la manière la plus uniforme possible. Un dieu omniscient (qui, par définition, sait aussi tout ce qu'il y a à savoir sur l'homme psychologie , sociologie , etc. qu'il y a à savoir; après tout, ila inventéit) saurait tout ce qu'il y a à savoir sur la façon de convaincre les gens de voir votre point de vue et les moyens les plus efficaces pour organiser la foule. Et un dieu tout-puissant n'aurait par définition aucun obstacle qui pourrait l'empêcher de réaliser cet objectif.

En bref: si un tel être existait, il / elle / elle pourrait, et devrait sûrement trouver un loin meilleure solution au problème du 'tout le monde pèche, et je n'aime pas ça!' au-delà de simplement 'Supprimer tout putain !!'

Nous nous retrouvons donc avec un dieu qui est censé être omniscient, tout-puissant et omnibent , mais viole les trois en étant totalement incompétent, impuissant à arrêter le péché dans son élan, et inutilement cruel en n'utilisant pas une solution humaine. Cela démontre les problèmes narratifs d'un dieu qui est essentiellement le plus grand Marty Stu de tous Littérature (par opposition à la dieux grecs , qui avaient tous des limites, des défauts et des rôles singuliers) et l'utilisant comme un Dieu de la machine . Dès que tu jettes Goddidit , il accueille à bord de toute une série de trous dans l'intrigue, et c'est un animal que personne ne veut avec lui pour la balade.

Absence de micro-organismes

Les bactéries, les protozoaires, les algues, les champignons, le plancton et les archées sont notamment absents de la description de l'arche de Noé. Comment a-t-il transporté les millions de types de microbes? Il semble que de nombreux types de microbes aient été découverts, et il n'y a aucune mention de la création de microbes qui ne vivent pas déjà de manière inoffensive chez les animaux après l'histoire de Noé. Généralement, un livre de sagesse devrait au moins expliquer que certaines maladies sont causées par des microbes, et non des mauvaises odeurs ou du sang (ou, euh, des démons). Si un Dieu bienveillant savait tout cela, l'éloigner des humains équivaut à un homicide par négligence. Le paradoxes entourant la bienveillance supposée de nombreux dieux monothéistes ne sont pas liés à ce sujet; cependant, une arche capable de contenir autant d'animaux et de microbes (parce que s'ils étaient lâchés, ils pourraient simplement infecter les animaux et les humains) prendrait un espace énorme.

Le fait que de nombreux microbes aient des besoins très spécifiques qui n’auraient pas pu être satisfaits à l’âge du bronze et du fer n’est pas le moindre. Il s'agit notamment de la réfrigération, de l'incubation, des environnements haute pression et basse pression, des substances alimentaires incroyablement diverses (dont beaucoup ne peuvent pas partager le même espace car certaines sont toxiques pour les autres), des environnements gazeux ou fluides divers (là encore exclusifs les uns aux autres, comme pour aérobies et anaérobies). Fournir des environnements aussi fiables et diversifiés prendrait… eh bien…à peu près une planète entière non couverte de bouillon.

De plus, un bon nombre de ces organismes (ainsi que divers autres organismes non microscopiques) vivent danshumains, ce qui obligerait Noé et son joyeux équipage à passer tout le voyage infesté de divers produits horribles de la nature, dont la combinaison les aurait presque certainement tués. Les créationnistes tentent d'expliquer cela en affirmant que parasites sont des organismes `` dégénérés '' et la preuve de la Tombe , qui ignore qu'ils sont parmi les créatures les plus adaptées qui soient. De plus, nous ne sommes pasparlantà propos de la chute ici; si les parasites étaient causés par la chute, Noah et son équipage devraient encore s'en occuper. Comme l'affirmation selon laquelle `` il y avait moins d'animaux à l'époque '', affirmer que tous les organismes parasites sont apparus après le déluge exigerait que l'adaptation évolutive non seulement existe, mais qu'elle se produise si incroyablement rapidement qu'elle devrait être facilement observable en laboratoire.

De `` grandes inondations '' réelles et irréelles

On pense que plusieurs véritables `` grandes inondations '' se sont produites dans la préhistoire, y compris l'inondation du bassin méditerranéen, formant la mer Méditerranée, et la rupture du détroit du Bosphore, qui a entraîné une augmentation de la taille de la mer Noire à trois fois sa taille d'origine, et inondant plusieurs communautés riveraines dont les fondations sont encore visibles aujourd'hui. Ceux-ci peuvent avoir été à l'origine des histoires de grandes inondations qui imprègnent la culture du Moyen-Orient, et ont eu un effet aussi loin au nord que Scandinavie (dont les mythes peuvent également inclure une mémoire populaire de la âges de glace ). Des méga-inondations associées à la rupture des barrages de glace à la fin de la dernière période glaciaire se sont également produites et des preuves provenant de la mer du Nord montrent qu'un tsunami massif ca. 8200 BCE inondé les zones basses connues sous le nom de Doggerland.

Isaac Asimov a posé un hypothèse qu'une grosse météorite a frappé le golfe Persique et créé un tsunami qui a balayé les basses terres et tué beaucoup de gens. C'est faisable, et c'est le genre de chose qui pourrait être vérifiée par les géologues.

Bruce Masse, un archéologue environnemental au laboratoire national de Los Alamos, émet l'hypothèse que plus de comètes et de météores que nous ne le connaissons ont frappé la Terre tout au long de son histoire. En 2005, un groupe de géologues , astronomes , et archéologues a formé le groupe de travail sur l’impact de l’Holocène pour trouver des preuves d’un méga-tsunami au cours des 11 000 dernières années. Masse émet l'hypothèse qu'une comète de 4,8 kilomètres de large s'est écrasée dans l'océan au large de ce qui est maintenant Madagascar il y a 5000 ans. Un tel événement aurait provoqué des tsunamis de 182,8 mètres de haut et des ouragans massifs se sont produits lorsque de la vapeur d'eau surchauffée et des particules d'aérosol ont été projetées dans des jets. Cela aurait ensuite été suivi d'une semaine d'obscurité causée par des matières expulsées dans l'atmosphère.

Malgré tout cela, il n'y a aucune preuve d'une inondation mondiale anéantissant la majeure partie de l'humanité il y a quelques milliers d'années.

Les archives archéologiques d'il y a 5000 ans seraient remplies de ruines de style Pompéi - les restes de milliers de villes, villages et villes, tous anéantis par les eaux de crue, simultanément. [L'archéologie montrerait un développement culturel avec une discontinuité car tout a été anéanti et les descendants de Noé ont dû redémarrer]… Il semblerait que la quasi-annihilation de la race humaine, si elle se produisait, n'a laissé aucune empreinte sur les archives archéologiques.
—Ken L Feder

Archéologie biblique

En termes d'archéologie, aucune preuve incontestable d'une inondation mondiale n'a encore été découverte.
- Eric H. Cline ,Archéologie biblique: une très brève introduction

Professeur d'histoire ancienne et d'archéologie Eric H. Cline , auteur deArchéologie biblique: une très brève introduction(publié par Oxford University Press et lauréat du `` Best Popular Book on Archaeology '' de la Biblical Archaeology Society en 2011), fait valoir que, de son point de vue (qui incarne le consensus savant dominant), toute prétention donnée jusqu'à nos jours de preuve d'une l'inondation mondiale équivaut à un manuel pseudoarchéologie , commentant:

Un bon exemple des difficultés qu'implique la recherche de preuves archéologiques pour les événements décrits dans les premières parties de la Bible hébraïque, et pour les opportunités que cela offre aux pseudo-archéologues est celui du déluge et de l'arche de Noé, comme décrit dans le livre de Genèse.

En 1929, l'archéologue britannique Leonard Woolley - qui avait, quinze ans plus tôt, un partenariat avec T. E. Lawrence en menant une étude archéologique du Néguev - fouillait sur l'ancien site de Kish, dans ce qui est maintenant moderne Irak , quand lui et son équipe sont tombés sur plusieurs pieds de limon qui avaient été déposés par une inondation dans l'antiquité. Au-dessous et au-dessus du limon se trouvaient des artefacts artificiels, y compris de la poterie, démontrant que des humains avaient vécu sur le site avant et après l'inondation. C'est la femme de Woolley qui s'est exclamée avec enthousiasme qu'il avait «trouvé le déluge!». La découverte a fait les gros titres dans les journaux du monde entier, mais en peu de temps, Woolley a désavoué une telle connexion, déclarant que ce qu'il avait trouvé était simplement la preuve d'une inondation locale, plutôt qu'une inondation mondiale. En fait, des preuves de telles inondations locales ont été trouvées sur un certain nombre de sites en Mésopotanie, ce qui n'est pas surprenant car il s'agit de la `` terre entre deux rivières '' - à savoir le Tigre et l'Euphrate, qui ont souvent débordé de leurs rives et inondé les zones voisines. .

À plus grande échelle, il existe des preuves géologiques que dans un passé pas trop lointain, certainement au moment où les humains occupaient des zones du Proche-Orient et d'Asie Mineure, des inondations importantes se sont parfois produites sur une zone plus large. En 1997, William Ryan et Walter Pitman, deux géologues de l'Université de Columbia, ont présenté des données documentant un tel événement dans la région de la mer Noire il y a environ 7500 ans, lorsque la mer a franchi ses barrières et inondé une grande zone en Turquie et peut-être plus loin. Sud. Ces événements aurait pu être les catalyseurs des mythes et des épopées d'un grand déluge.

Versions sumérienne, akkadienne et babylonienne

Voir l'article principal sur ce sujet: Épopée de Gilgamesh
Le truc de Noé est probablement un mélange d'histoires sur une inondation qui s'est réellement produite sur l'Euphrate à environ 125 miles au sud-est de l'actuelle Bagdad. Chaque printemps, l'Euphrate est inondée, mais selon les archéologues, un juin vers 2900 av.J.-C., il y a eu une tempête de six jours et la rivière a encore augmenté de 22 pieds. La rivière a débordé les prélèvements et unparcelledes personnes ont été tuées. L'un des survivants était un roi sumérien local nommé Ziusudra . Il a réquisitionné avec ressource une barge commerciale chargée de marchandises et a traversé la crue en aval, dans le golfe Persique, où il s'est finalement échoué. Reconnaissante d'être en vie, Ziusudra a offert un sacrifice dans un temple perché sur une colline. C'est tout. Grosse inondation, bateau plein de marchandises, bon atterrissage sur une colline. Et nous avons des preuves géologiques et archéologiques à l'appui. Pas étonnant qu'au moins six autres cultures de la région aient eu des histoires d'inondationsaimerNoé. Mais voyez ce qui se passe lorsque vous abandonnez le monde de la foi et faire semblant d'utiliser la science pour prouver votre connerie mythes? Il y a toujours unréelscientifique prêt à vérifier vos faits.
- Penn Jillette

Le plus ancien mythe du déluge a été mentionné dans l'épopée de Gilgamesh, écrite avant la Bible - c'est assez choquant, car tout le monde sait que la Bible a n'a jamais été dérivé de religions proto-païennes . Le principe est que certains cercles de dieux veulent provoquer une inondation, et un héros appelé Noah Utnapishtim construit un grand bateau en bois, charge `` toutes les bêtes et animaux du champ '' dessus, monte à bord et traverse joyeusement une tempête qui fait rage. jusqu'à ce que tout le monde se soit noyé. De toute évidence, il n'y a pas de similitudes avec l'histoire biblique. Autre que les deux histoires étant de la même région géographique, les deux concernant Dieu (s) demandant à un homme de construire un bateau en bois parce qu'il va y avoir une inondation, les Dieux donnant les dimensions du bateau, les Dieux disant de sauver les animaux, les dieux inondant le monde, la libération de l'oiseau pour chercher la terre et l'affirmation selon laquelle les gens sont «comme le (s) Dieu (s)», ils sont complètement différents.

Autres mythes

De nombreuses civilisations ont aussi des mythes sur les inondations, mais il existe une grande variété d'histoires, suggérant qu'il n'y a pas d'origine commune et même s'il y avait une inondation mondiale, chaque civilisation a été repeuplée par ses propres gars à sa manière plutôt que Noah le faisait tout. .

Grèce

Ancien grec la mythologie a au moins trois inondations (bien que Plat mentionne plus), et la destruction du monde par d'autres moyens. La première inondation a eu lieu sous le règne d'Ogyges, un roi légendaire d'Attique; certaines versions le limitent à Attica tandis que d'autres l'ont plus général. Le plus célèbre et le plus proche de Noé a vu Deucalion et Pyrrha survivre sur un coffre en bois et repeupler le monde en lançant des pierres. Enfin, la légende de Dardanus comprend une autre inondation dans les environs des Dardanelles. Platon, qui avait une imagination active, a aussi inventé ou du moins popularisé le mythe de Atlantis détruit par une inondation.

Celtes

Le Celtes de Grande-Bretagne et de Bretagne avaient de nombreux mythes sur les terres perdues, mais tous à une échelle beaucoup plus petite: voir Atlantis # Autres terres englouties .

Aztèques

Un mythe aztèque commence comme le déluge Noachian avec un couple marié, Nata / Note et Nena, étant avertis. Ils grimpent dans un arbre creux. Ensuite, tout le monde est transformé en poisson, et Nata et Nena mangent le poisson et sont transformées en chiens.

Chine

Chine a aussi divers mythes et légendes. Dans l'un, les dieux Gonggong et Zhuanxu ont mené une bataille qui a provoqué l'inondation de la Chine, ou peut-être du monde (qui était à peu près la Chine pour les Chinois); il y avait aussi un dragon et une tortue géante qui sont omis par les religions abrahamiques. Il existe une autre légende liée à l'empereur Yu ou Yao qui semble plus historique et peut faire référence à une véritable inondation du fleuve Jaune vers 1900 avant notre ère; il a été fixé par une combinaison de mesures conventionnelles de contrôle des crues et de sol magique. Ce n'est pas ainsi que Noah l'a fait.