Anti-intellectualisme

Comment la saucisse est faite
Politique
Icône politique.svg
Théorie
S'entraîner
Philosophies
termes
Comme d'habitude
Sections par pays
Politique des États-Unis Politique britannique Politique chinoise Politique française Politique indienne Politique israélienne Politique japonaise Politique singapourienne Politique sud-coréenne
Penser à peine
ou à peine penser?

Philosophie
Icône Philosophie.svg
Grands courants de pensée
Le bon, le mauvais
et le cerveau pète
À bien y penser, il
  • Religion
  • Science
  • Philosophie de la science
  • Éthique
  • Psychologie
L'anti-intellectualisme a été un fil conducteur constant dans notre vie politique et culturelle, nourri par la fausse notion selon laquelle la démocratie signifie que «mon ignorance est aussi bonne que votre connaissance».
- Isaac Asimov
Ai-je une preuve? Non. Ai-je des articles? Non. [Mais] ma décision est prise.
—Un partisan de Trump, dans une interview avec Jordan Klepper

Anti-intellectualisme est, pour le dire simplement, la glorification de la stupidité et la dissection de l'intelligence en faveur de l'intuition (alias le «juste y penser»). Les anti-intellectuels croient que science , l'expertise et la «connaissance du livre» ont moins de valeur que «l'intelligence de la rue» et « bon sens ». Ils croient également qu'ils n'ont pas à lire quoi que ce soit sur un domaine de connaissance avant de le rejeter avec leurs propres «théories».


Contenu

Origine

Dans le États-Unis , l'anti-intellectualisme remonte aux années 1950. Pendant le Guerre froide (notamment Peur rouge ), les intellectuels ont souvent été critiqués en raison de la croyance largement répandue qu'ils étaient `` ceux qui flirtaient avec marxisme , a donné le bénéfice du doute au Union soviétique , a remis en question la course aux armements nucléaires et a généralement préconisé une séculier une société ouvertement religieuse ». Joseph McCarthy La persécution des universitaires par de nombreux Américains a incité de nombreux Américains à considérer les intellectuels comme des risques pour la sécurité nationale. Au cours de la campagne présidentielle de 1952, le démocrate Adlai Stevenson a été surnommé un `` égoïste '' par Dwight D. Eisenhower candidat à la vice-présidence Richard Nixon . Cette dichotomie entre «tout le monde» et un candidat présenté comme un intellectuel élitiste s'est répercutée sur les élections futures. Cependant, l'anti-intellectualisme n'était pas nécessairement républicain contre démocrate ni droit contre gauche. De nombreux groupes de défense des droits civils basés dans les années 1960 sont devenus populistes.

La tendance s'est poursuivie même après la fin de la guerre froide et reste répandue dans la société américaine. Un exemple est la campagne présidentielle de 2000 où un `` cerveau ennuyeux '' Al Gore se tenait contre un George W. Bush qui - avouons-le - n'avait pas la capacité de rivaliser dans le domaine des faits et des chiffres et a plutôt choisi de ridiculiser l'approche de Gore comme des «mathématiques floues».

Il existe plusieurs sources d'anti-intellectualisme. Dans l'environnement d'entreprise, de nombreux hommes d'affaires considèrent que l'expérience du `` monde réel '' est supérieure à une éducation libérale formelle, en particulier dans les arts et les sciences humaines (malgré le fait que ces majors puissent fournir de solides compétences générales pour de nombreux postes dans le secteur des entreprises et de l'industrie créative). Un bon exemple de cela est montré dans Robert T.KiyosakiPapa riche, papa pauvrelivre d'auto-assistance qui met en contraste les histoires d'un doctorant en difficulté financière avec un entrepreneur très pragmatique qui n'a pas d'enseignement supérieur formel. Bien que les appels de Kiyosaki pour la littératie financière et l'éducation financière soient honorables, il a décrit les titulaires de doctorat comme des personnes `` pauvres, impuissantes et désespérées ''. Le mépris des gens d'affaires pour l'enseignement universitaire est en partie causé par des taux de scolarité élevés par rapport aux salaires potentiels (donc un faible retour sur investissement dans le jargon des financiers) lorsqu'il s'agit de nombreux cours universitaires américains.

Présence

L'anti-intellectualisme est particulièrement répandu parmi jeunes créationnistes de la Terre qui sentent que le Bible est preuve assez pour leur croyances et empirique preuve n'a tout simplement pas d'importance.


L'anti-intellectualisme informe également de nombreux politique idéologies. Radical groupes, en particulier les extrême droite et extrême gauche , endossent souvent le manteau de l'anti-intellectualisme, car les intellectuels expriment souvent leur scepticisme envers dogmatique philosophies politiques. Populistes (et particulièrement faux populistes ) aiment se plonger dans l'anti-intellectualisme, voir plus haut éducation comme ' élitiste ». L'un des anti-intellectuels les plus vicieux était le Maoïste Pol Pot , qui, pendant la cambodgien génocide , a ordonné le meurtre de personnes portant des lunettes (puisqu'elles étaient considérées comme universitaires ). L'anti-intellectualisme est une réponse possible à la dissonance cognitive d'une idéologie personnelle en contradiction avec les conclusions des experts.



Dans le moderne Ouest , l'anti-intellectualisme a tendance à être associé à la politique droit , comme l'aile réactionnaire du États-Unis parti républicain , UKIP , le Coalition sous Tony Abbott ou certains membres de Stephen Harper de Parti conservateur du Canada .


Ces mouvements politiques anti-intellectuels sont très rarement violents, mais toujours stupides. Au lieu de cela, ils préfèrent utiliser le mot «intellectuel» comme mot grogner ou peindre les intellectuels et les universitaires comme `` je sais tout libéraux »ou« élitistes ». Favori théories du complot pour écrous à ailettes est-ce que les universités sont ' laïque ' ou ' marxiste 'centres de recrutement, une affirmation selon laquelle a peu ou pas de preuves réelles pour le soutenir . Ironiquement, des `` universités '' ouvertement de droite (par ex. Université Liberty , Université Bob Jones ) agirexactementcomme les écrous à oreilles décrivent fréquemment les universités normales , déformant la vérité et ne pas autoriser la dissidence de leurs croyances, afin de pousser un partisan l 'agenda.

On peut remarquer que la plupart des anti-intellectuels ont peu de problèmes avec les universitaires et les experts qui se rangent avec eux. En fait, ils les défendent souvent ainsi que leurs références . Vous pouvez dire qui parmi vos amis est anti-intellectuel: s'ils listent `` University of Life '' ou `` School of Hard Knocks '' dans leurs pages Facebook et republient toutes sortes de stupides politiques mèmes .


Trois types

Synthétiser le travail de Richard Hofstadter et Dabiel J. Rigney, Diane S. Claussen décrit trois types d'anti-intellectualisme:

  • Religieux anti-intellectualisme, dans laquelle l'émotion est considérée comme chaleureux, bon et humain , tandis que raison est considéré comme froid, mauvais et robotique .
  • Populiste anti-intellectualisme, dans lequel scepticisme s'exprime sur Les politiciens avec la richesse héritée et l'éducation d'élite.
  • Irréfléchi instrumentalisme , dans lequel la valeur de l'apprentissage est réduite à un gain matériel immédiat sous la forme de bénéfices plus élevés et de salaires plus élevés. Dans l'enseignement supérieur, cela se traduit par `` la suppression de éthique discussions, pression pour le professionnalisme dans le humanités et Sciences sociales , et le plaidoyer pour une moindre autonomie dans l'éducation ».

Quoiestanti-intellectualisme

  • Croire que les universitaires ou les experts (même dans leurs domaines d'expertise) ne valent pas la peine d'être écoutés parce qu'ils manquent de «bon sens» ou sont «déconnectés».
  • Croyant que les universitaires sont ' autres 'et ont peu de souci pour les gens ordinaires. (Il faut se demander pourquoi ilssommesdans le milieu universitaire, alors.)
  • Pousser les théories du complot autour des lieux d'enseignement supérieur.
  • Les universitaires croyant sont des «élitistes».
  • Les universitaires croyant promouvoir ' péché ' ou moral dégénérescence .
  • Accompagnez votre instinct des conseils ou des études réalisés par divers experts, car vous le jugez supérieur.
  • Ne pas comprendre ou vérifier les arguments des experts avant de les rejeter.

Qu'est-ce qui n'est pas anti-intellectualisme

  • Ne pas être d'accord avec un expert sur un sujet lorsque vous parlez d'un autre (assurez-vous qu'il est un expert dans le bon domaine).
  • Ne pas être d'accord avec un ou plusieurs experts tout en prenant au sérieux la recherche sur le terrain (cela inclut être capable de comprendre les parties pertinentes). Cela comprend le désaccord avec l'opinion majoritaire des experts sur un sujet, à condition que vous ayez des preuves et de bonnes raisons de soutenir votre position.
  • Remarquer un moulin à diplômes , ou en soulignant argument à la honte .
  • Croire qu'un expert en particulier est un idiot, en particulier s'il a des antécédents fractalement faux .

Termes à connaître

Quand quelqu'un entre avec un pantalon de fantaisie, vous voudrez savoir comment s'appelle sa mode - ne serait-ce que pour mieux expliquer pourquoi il est un dweeb.

Académique

Les universitaires, une sous-catégorie d'experts, sont des personnes qui ont étudié un domaine particulier au niveau universitaire pendant de nombreuses années, faisant partie d'un petit groupe de personnes qui sont bien informé environ une zone.

Les universitaires ont tendance à écrire longuement sur des sujets qui les intéressent (et parfois même à contribuer à des sujets dont personne ne se soucie). Une différence entre les universitaires et professeurs est que les universitaires n'enseignent pas nécessairement et ne sont pas nécessairement associés à une université particulière.


Bien que la plupart des professionnels universitaires soient hautement spécialisés, ils doivent souvent bien connaître d'autres domaines qui complètent le leur. Par exemple, physiciens étudie généralement très compliqué mathématiques ; biologistes , psychologues et les sociologues doivent maîtriser analyses statistiques , et théologiens qui étudient le Christian religion étudient souvent le grec et hébreu langues afin de mieux comprendre historique les textes.

Professeur

À professeur est un expert qui n'est pas écouté quand cela compte vraiment, en grande partie parce que personne en dehors de sa spécialité ne sait de quoi il parle. En tant que penseurs salariés, ils mènent des recherches, donnent des cours, rédigent des volumes d'articles scientifiques et publient souvent des livres entiers. Les autres caractéristiques stéréotypées des professeurs incluent: dérouter et / ou ignorer leurs étudiants diplômés, revivre les jours de gloire des années 60 après une seule bouffée de vin et être au placard Wikipédia éditeurs. Ils font partie des 1% les plus éduqués de la population et élargissent les horizons de la société. Pourtant, à peine la moitié fait partie des 15% des meilleurs salariés (injustice sociale dites-vous ... ils seraient d'accord). Ils jouissent généralement d'une grande autonomie de travail, de congés sabbatiques et d'une année de travail de neuf mois (cela compense censément les «bas» salaires). Ils s'associent et aident beaucoup dans le cadre de leur travail (voir ci-dessous).

Conditions d'abus

Voulez-vous détester les apprenants de livres? Continuer à lire!

'Tour d'ivoire'

`` Vivre dans une tour d'ivoire '' est une expression utilisée pour indiquer qu'une personne est déconnectée de l'expérience commune, généralement en raison de passer une grande partie de sa vie dans académie .

Le terme est également utilisé avec mépris pour tout champ ou événement exclusif ou ésotérique ( Cantine réunions, art spectacles, la physique conférences, etc.), notamment paranti-intellectuels, et est associé à divers stéréotypes sur le manque d'universitaires et d'intellectuels bon sens et les compétences de base de la vie.

Les universitaires sont souvent accusés de vivre dans une `` tour d'ivoire '', dans laquelle ils interagissent avec un modèle simplifié et donc déformé de réalité comme s'il s'agissait du monde réel lui-même (c'est-à-dire qu'ils `` mangent le menu '' ou `` prennent la carte pour le territoire '') et ignorent les complexités et les contradictions du monde réel, ou reposent les tentatives de mise en œuvre théorie - des mesures du monde réel basées sur leurs autorité assumée .

De telles accusations sont le plus souvent adressées aux universitaires travaillant dans des domaines où le grand public peut avoir des opinions fortes mais souvent mal informées: pensez criminologie , études de genres, psychologie etc. Bien sûr, les universitaires viennent de tous les horizons et doivent (malheureusement) vivre dans le monde réel et travailler avec d'autres personnes (malheureusement) réelles.

Le milieu universitaire n'est en aucun cas une utopie isolée des problèmes du monde réel d'autres lieux de travail et regorge de paperasse, de collègues troublés et de corvées générales que vous trouveriez obstruant tout autre cheminement de carrière. Alors que certains universitaires, en particulier les spécialistes des sciences humaines, peuvent passer beaucoup de temps à lire des livres, ils vivent et travaillent dans la même réalité que tout le monde et ne sont pas plus susceptibles de résider dans une tour d'ivoire qu'un électricien ou un coiffeur.

L'origine de la phrase est dans la Bible Chant de Salomon (7: 4), mais sa signification originale est largement oubliée ou négligée. Depuis le début du XXe siècle, l'expression a été principalement utilisée pour décrire le monde universitaire et privilégié des personnes ou des institutions qui sont perçues comme tellement prises dans leur monde élitiste isolement qu'ils perdent contact avec le monde quotidien.

'Académie libérale'

Voir l'article principal sur ce sujet: Points de vue politiques des universitaires

De nombreux universitaires - mais pas tous ou presque tous - sont libéraux. Cela a été utilisé comme «preuve» qu'ils ont tort - presque toujours par les conservateurs.