5 faits sur les chrétiens israéliens

Adorateurs arabes chrétiens

La religion joue un rôle important dans la société israélienne, et parce que tant de chrétiens à travers le monde se tournent vers le pays où Jésus a vécu et est mort comme une source d’inspiration, la petite communauté chrétienne d’Israël est d’un intérêt particulier. Quatre des cinq papes les plus récents ont visité Israël; Le pape François s'y est rendu en 2014.


Les chrétiens ne représentent actuellement que 2% de la population adulte d’Israël. En effet, à partir de 2010, les chrétiens représentaient une petite part (4%) de la population de la région Moyen-Orient-Afrique du Nord dans son ensemble.

Une enquête du Pew Research Center sur Israël offre une rare fenêtre sur les croyances et pratiques religieuses de ce groupe très uni. Voici cinq points clés de notre enquête:


1La grande majorité des Israéliens qui se disent chrétiens se disent aussi ethniquement arabes.À cet égard, ils partagent une ethnie avec la population musulmane plus large, qui représente environ 14% de la population adulte d’Israël et est presque entièrement arabe. La plupart de la population druze d’Israël s’identifie également comme ethniquement arabe, bien que les Druzes soient souvent considérés comme un groupe ethnoreligieux unique.

Politiquement, les chrétiens sont d'accord avec les musulmans pour dire qu'Israëlne peux pasêtre une démocratie et un État juif en même temps. Environ sept chrétiens sur dix (72%) et 63% des musulmans partagent ce point de vue. Les chrétiens israéliens ont des opinions politiques similaires à celles de leurs compatriotes arabes sur plusieurs autres questions également. Par exemple, une majorité de chrétiens (80%) et de musulmans (72%) disent que le gouvernement israélien estne pasfaire un effort sincère pour parvenir à un accord de paix avec les Palestiniens, et la plupart des chrétiens (79%) et musulmans (61%) en Israël disent également que la construction continue de colonies juives en Cisjordanie nuit à la sécurité d’Israël. Et les chrétiens israéliens (86%) et les musulmans (75%) disent tous les deux massivement que les États-Unis sonttrop de soutiend'Israël.

Les chrétiens israéliens ont tendance à être moins religieux que les musulmans israéliens mais plus religieux que les juifs israélienssur les mesures clés de l'engagement religieux. Par exemple, en Israël, 57% des chrétiens disent que la religion est très importante pour eux personnellement, contre environ deux tiers (68%) des musulmans et trois juifs sur dix. Les chrétiens israéliens ont également tendance à se situer entre musulmans et juifs sur d'autres mesures d'engagement religieux. Environ un tiers des chrétiens israéliens prient quotidiennement (34%) et 38% disent assister à des services religieux au moins une fois par semaine. En comparaison, 61% des musulmans et 21% des juifs prient chaque jour, et environ la moitié des musulmans (49%) et un quart des juifs (27%) déclarent assister à des services religieux au moins une fois par semaine.



Les chrétiens israéliens ont des liens sociaux et familiaux limités avec les juifs ainsi qu'avec les Arabes d'autres groupes religieux.Une grande majorité de chrétiens disent que tous (21%) ou la plupart (65%) de leurs amis proches sont chrétiens. Les chrétiens sont également presque universellement mariés à d'autres chrétiens, et ils ne sont pas à l'aise avec l'idée que leur enfant épouse un musulman ou un juif. Environ neuf chrétiens sur dix disent qu'ils ne seraient `` pas trop '' à l'aise (9%) ou `` pas du tout '' à l'aise (79%) avec leur enfant épousant un juif, et huit sur dix (80%) disent qu'ils serait mal à l'aise si un musulman se marie dans la famille.


5Certaines pratiques religieuses sont très courantes parmi les chrétiens israéliens. Par exemple,un une écrasante majorité (94%) des chrétiens d'Israël disent avoir été baptisés. Les majorités disent également avoir des icônes de saints ou d'autres personnages sacrés dans leurs maisons (81%) et avoir été oint d'huile sainte (83%) - un rituel effectué chaque année ou en cas de maladie. Une majorité (60%) déclare jeûner pendant le Carême. La dîme - c’est-à-dire donner un pourcentage de son revenu à l’Église - est moins courante chez les chrétiens d’Israël; 39% disent qu'ils donnent la dîme.